Afrique Affaire Aurier : Assou-Ekotto « Il y a un jugement à deux vitesses »

assou-ekotto

Benoit Assou-Ekotto a donné son avis sur l’affaire Aurier qui a coulé de l’encre et de salive ces derniers moments. Le latéral gauche de Saint-Etienne n’a pas compris la sanction infligée à l’Ivoirien. Il a accusé d’ailleurs Laurent Blanc, impliqué dans la polémique sur les quotas en 2011.

« Si Aurier avait dit : ‘il n’y a pas assez de joueurs de couleur au PSG’, je pense que ça aurait fait un très grand scandale. Or, il y a bien des éducateurs en France qui se sont retrouvés dans ce scandale à parler des gens de couleur. A l’époque, ils se sont excusés et on les a pardonnés. Donc si on peut les pardonner, on peut aussi pardonner à Aurier. Avec certaines personnes, il y a un jugement à deux vitesses », a taclé l’ancien Lensois sur les ondes de RMC.

Le Camerounais aura forcement à rencontrer le technicien français ce mercredi à l’occasion du quart de finale de Coupe de France qui oppose l’AS Saint-Etienne et le Paris Saint- Germain.

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com