Afrique Benoit Assou-Ekotto: pourquoi le Camerounais « n’était pas Paris »

ekoto

Benoit Assou-Ekotto n’est pas du genre à faire dans la langue de bois. En novembre dernier après les attentats terroristes de Paris, le Camerounais avait refusé de porter un brassard noir à l’image de tous ses coéquipiers ou comme d’autres joueurs de Ligue 1, en hommage aux victimes.

Cette semaine, dans une interview à l’Equipe, Assou-Ekotto revient sur la polémique et s’explique: « Un peu avant, il y a eu un attentat dans le nord du Cameroun et on m’a refusé le droit de porter un brassard noir pour un match de Ligue Europa. Je connais le principe du ‘mort au kilomètre’ : un assassin qui tue deux personnes dans le 16e arrondissement de Paris fera plus de bruit que s’il en tue cent à l’autre bout du monde. Mais comme je suis quelqu’un de très droit, je ne vois pas pourquoi je devrais porter un brassard pour des morts à Paris et pas au Cameroun. Je ne suis ni blanc ni noir, à part ma couleur de peau. Pour moi, il n’y a pas de morts VIP« .

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com