Basket-Ball African Basket league: la compétition qui divise FIBA – Afrique et ses membres

abil

Dans un communiqué dévoilé la semaine dernière, la FIBA – Afrique ne reconnaissait pas l’African Basketball League, dernier né des compétitions de la balle organe sur le continent. Mais cette décision a été mal accueillie au sein de ses associations membres.

« Les raisons du refus de FIBA Afrique sont entre autres que :

•           Les équipes choisies par ABL ne peuvent pas participer au championnat national dans leur pays,

•           Les équipes autres que celles d’ABL ne peuvent pas participer à la compétition d’ABL,

•           Aucun document d’information sur le projet d’ABL n’a été présenté à FIBA Afrique,

•           L’approbation des Fédérations nationales concernées (Côte d’Ivoire, Gabon, Nigeria et Sénégal) est indispensable à ABL pour jouer dans ces pays et FIBA Afrique n’a pas encore reçu officiellement leur position par rapport à ce projet ABL ».

En Côte d’Ivoire notamment, Mohamed Haïdara, élu récemment à la tête du processus électoral pour la présidence de la FIBB, n’a pas été tendre avec la FIBA – Afrique. Il a notamment traité l’institution d' »une organisation incapable de donner de la perspective économique au basket africain depuis des décennies« .

« ABL et les équipes affiliées respectent FIBA et les FIBA locaux, mais ne se laisseront pas conter leur liberté d’organiser des compétitions de basket comme ils l’entendent, en indépendance avec pour objectif de  donner une possibilité économique aux jeunes acteurs africains« , a t-il ajouté dans des propos rapportés par Sport-Ivoire.

L’African Basketball League (ABL) est une compétition lancée en mars à destination de clubs du continent avec six (6) équipes qui proviendraient de Côte d’Ivoire (1), Gabon (1), Nigeria (3) et Sénégal (1).

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com