Afrique Elim CAN 2017- Kasperczak : « Il faut s’attendre à un match encore plus difficile mardi à Lomé »

Henri-Kasperczak

La Tunisie a réalisé la moitié de sa mission dans la double confrontation face au Togo en éliminatoires de la CAN 2017. Dos au mur, les Aigles de Carthage sont parvenus à battre le Togo (1-0) vendredi à Monastir pour rejoindre les Eperviers et le Liberia en tête du groupe A des éliminatoires de la CAN 2017 après trois journées. Auteurs d’une première période très quelconque, les « Aigles de Carthage » ne se sont procurés aucune occasion. L’adversaire a bien fermé le jeu et opté pour quelques contres sans danger. Dès la reprise, Youssef Msakni est parvenu à tromper le portier togolais de la tête (46′). La suite n’a rien donné, les Tunisiens ont géré leur avance face à un adversaire qui ne semblait pas avoir les moyens de revenir au score. Cette victoire permet à la Tunisie à revenir à hauteur du Togo et du Liberia en tête du groupe A  des éliminatoires de la CAN 2017 avec six points

Mardi prochain 29 mars, au stade Kégué de Lomé, c’est un sacré quitte ou double qui attend les deux équipes. Le même jour, le Liberia partira favori en recevant Djibouti.

« Toutes nos prévisions ont été confirmées dans ce match. Nous avons manqué de pénétration dans la surface et de finition. On a malgré tout tenté de construire, on a dominé, on a été meilleurs. En face, les Togolais ont essayé de nous surprendre sur des contres. Malgré ce succès, il y a plusieurs choses à corriger d’urgence. Dans cette période cruciale pour la qualification, il était important de prendre les trois points. On doit démontrer la même envie et la même détermination. Je crois que cette victoire arrive au bon moment. A présent, on connait l’adversaire, mais il faut s’attendre à un match encore plus difficile mardi à Lomé, » a confié Henri Kasperczak le sélectionneur de la Tunisie.

Youssef Msakni (auteur du but de la victoire tunisienne)

« Il n’y a pas grand-chose à tirer de ce match. Tout juste les trois points de la victoire. Quand vous jouez sur une pelouse pareille, quand celle-ci ne vous permet pas de faire deux ou trois passes consécutives, il n’y pas lieu de demander l’impossible. Le Togo n’est pas aussi fort qu’on le dit ».

Aymen Abdennour (défenseur central de la Tunisie)

« On savait que la qualification se jouerait entre le Togo et la Tunisie. Voilà pourquoi ces trois points sont très importants. Il reste une deuxième mi-temps à livrer où nous devons donner le maximum. Ce vendredi, nous avons été meilleurs malgré quelques situations où nous n’avons pas fait preuve de maîtrise. Mardi prochain, la pression pèsera sur les deux équipes, pas sur la Tunisie seulement. Il faut sortir un bon match afin de mériter la qualification »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Attention au retour le Togo va faire appel a ses meilleurs joueurs a l’étranger
    A savoir abendayor,la Tunisie doit revoir certains choix a savoir souyah,arbi
    Et d’autres ne sont pas sélectionnables.

Comments are closed.