Afrique CAF LDC : Le MO Béjaïa au Caire pour jouer la gagne face au Zamalek

MO Béjaïa

Avec un  moral au beau fixe suite à son dernier succès arraché le week-end dernier à Oran devant l’ASMO, le MO Béjaïa a rallier le Caire pour surprendre le Zamalek dans le cadre des 8èmes de finale aller de la CAF Ligue des Champions.  Les Vert et Noir de Yemma Gouraya tenteront de revenir avec un bon résultat de leur déplacement égyptien afin d’avoir un pied au prochain tour de la compétition. Raison pour laquelle les Crabes du  MO Béjaïa ne débarquent pas au pays des Pharaons pour défendre et limiter les dégâts mais pour revenir en pays kabyle avec une victoire.

« C’est vrai que la partie sera très disputée et très difficile pour les deux formations du moment qu’aucune équipe ne connaît l’autre. De notre côté, nous allons faire de notre mieux pour honorer convenablement le football algérien en essayant de réaliser un bon résultat, a confié  à nos confrères du Buteur, l’attaquant du MO Béjaïa,  Okacha Hamzaoui. Le mieux pour nous est de ne pas encaisser lors de ce premier match car je sais qu’en Algérie ce sera une autre histoire. En tous les cas, nous jouerons pour la gagne, sinon un match nul sera aussi satisfaisant ici. »

Même si c’est un match d’un autre niveau que la Ligue 1 algerienne, même si les Crabes du MO Béjaïa se sont qualifiés aux dépens des Tunisiens du Club Africain, un gros calibre de cette compétition, il n’en demeure pas moins que le Zamalek est un calibre plus important. C’est dire que les Crabes, un club inconnu en cette compétition, auront la tâche difficile devant une coriace et expérimentée équipe du Zamalek. A en croire Okacha Hamzaoui, le statu des Chevaliers Blancs du Caire n’impressionne pas les Vert et Noir de Yemma Gouraya.

« Non, nous sommes venus ici pour réaliser un bon résultat et ne pas subir le match. Nous allons jouer normalement, mais avec beaucoup de prudence. Nous profiterons de la moindre occasion qui se présentera à nous pour la mettre au fond des filets. On fera le nécessaire pour revenir avec un résultat positif. Pour être franc, ils ne nous font pas peur, parce que, sur le terrain, nous serons onze contre onze. Cette rencontre n’est pas une fin en soi. On ne veut pas faire une fixation sur ce match ou un autre. Désormais, il faut confirmer. On fera tout pour ne pas rentrer bredouilles. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com