Afrique [exclu] Adebayor, Le Roy, CAN 2017 : Daré Nibombé commente l’actualité du foot au Togo !

a0ba2c2d-0580-4fb2-a6d3-48d7e82412d7

C’est l’une des grandes gueules du football togolais. Daré Nibombé n’a pas changé. Et chaque sortie médiatique laisse des traces. Depuis sa Belgique d’adoption, l’ex défenseur des Eperviers, désormais apprenti-entraineur, a accepté revenir pour nous sur les dernières actualités du football togolais. Et comme à son habitude, les mots sont biens choisis. Interview exclusive.

Actualité oblige, Claude Le Roy est le nouveau sélectionneur du Togo…

Le peuple Togolais ne peut que s’en réjouir d’avoir attiré ce grand monsieur pour le placer aux commandes de son équipe nationale. Pour une fois, nos responsables politico-sportives se sont impliqués activement dans le choix d’un sélectionneur. J’espère qu’ils lui donneront aussi tous les moyens qu’il faut et qu’il demandera pour mieux accomplir sa tâche. Pour le reste, on ne peut que lui souhaiter la bienvenue dans la forêt où se trouvent les Eperviers.

Au pays, il y a une grande euphorie autour de ce recrutement. Vous partagez cela?

Il y a de quoi car nous sommes tous enchantés par ses parcours, son palmarès sur le continent et surtout son implication dans la formation d’une équipe nationale avec une forte coloration des joueurs locaux partout où il est passé. On a déjà croisé sa route dans les éliminatoires de la dernière Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014 – RDC-Togo, 2-0 (10-06-12). Il fallait être présent à l’hôtel qu’on a partagé ensemble pour mesurer le respect et l’influence que ce Monsieur avait sur notre délégation. Il ne faut pas se mentir, sa présence sera bénéfique pour nous dans la durée; mais attention il ne sera pas jugé sur sa personnalité mais sur les résultats; c’est la principale règle du jeu.

Le nouvel entraineur arrive à un moment où l’équipe est en mauvaise posture dans les éliminatoires de la CAN2017. Cela peut-il provoquer un sursaut d’orgueil pour les prochaines sorties?

Généralement, les changements d’entraineur impliquent la redistribution des cartes et la remise du compteur à zéro où chaque joueur doit se battre pour convaincre le nouveau coach et c’est la performance de l’équipe dans son ensemble qui en bénéficie. J’espère que ce sera ainsi pour les Eperviers. Nous ne devons pas oublier les problèmes avec de multiples équations dans lesquelles se trouvent notre sélection aujourd’hui pour lui demander l’impossible. Vivement que ça prenne vite mais je reste dubitatif sur une éventuelle participation à la CAN 2017.

Quelles impressions vous laissent les 2 derniers matchs du Togo en éliminatoire de la CAN 2017?

Au vu des deux matchs, une remarque générale montre pour ceux qui savent observer un match qu’on a mieux joué à Monastir qu’à Lomé. A Monastir, il y avait une motivation et une envie nettement meilleures même si on manquait de présence dans le rectangle adverse et que l’équipe s’est créée très peu d’occasions de but.

A Lomé, je ne me rappelle pas avoir vu 5 passes d’affilée, ce qui est indigne d’une équipe nationale de football. La composition de départ était fantaisiste à l’image de Farid Zato mourant physiquement après 20 minutes et de Fo Doh Laba dont on dit beaucoup de bien et que je félicite d’ailleurs ici à la vue de ses 2 prestations. Ce dernier n’ayant aucune expérience sur le plan international et vue l’importance du match de Lomé ne devrait pas commencer un match pareil. C’est un joueur plein d’avenir mais Tom Saintfiet (ndlr : ex sélectionneur depuis le 6 avril) pour moi l’a brûlé. Je me pose la question à savoir comment et par quelle alchimie Henri Eninful et Prince Ségbéfia ont été sortis du 11 de base par rapport au match aller?

La prestation d’Adebayor était à l’image ses bouderies, Mathieu Dossevi doit mettre la même intensité et la même vitesse dans son jeu comme dans la Jupiler Pro League car à Kégué il y a pas de flash (rires). En 8 matchs sous Tom, Fo Doh Laba pour une première convocation est passé devant Abraw en terme de titularisation mais ce dernier figure toujours sur toutes les feuilles de matchs. C’est quoi le problème ? Bref, on a brûlé notre joker et on a plus notre destin en mains. Difficile de croire à quoi que ce soit même si les Eperviers vendront cher leurs plumes à Monrovia.

97ea3b8a-2817-4788-b7d7-60e3c7e2e209

Pour une fois l’organisation autour de l’équipe était au top et pourtant l’équipe n’a pas gagné. Cela veut dire que les joueurs se cachaient derrière ça?

Je ne pense pas, car ils ont naturellement besoin d’être bien entretenu pour mieux prester. Les résultats qui suivent ne sont que les reflets de leurs performances sur le terrain. Dormir à l’hôtel Sarakawa, prendre un vol présidentiel et faire 12 heures plus 2 escales – le bus n’est plus tombé en panne par défaut de carburant – les primes ont été payées à temps; etc. Si c’est à ça que vous faites allusion, je vous dirai que ça fait partie du quotidien des internationaux togolais.

Un mot sur le passage de Tom Sainfiet au Togo. Un gâchis?

Non pas du tout. On apprend toujours d’un entraineur quelque soit les circonstances. Il a donné une bonne impression les premiers jours pour la rigueur et insisté beaucoup sur la discipline qu’il voulait insuffler aux Eperviers avant de sombrer dans les équations togolaises comme ses prédécesseurs. Il était aussi une raison de la crise dans le nid en attestant l’importance d’un joueur au dessus des autres. Au-delà de tout ça, son bilan sportif était mitigé et c’est en toute logique que ses employeurs lui ont montré la porte de sortie.

Il y a encore eu un épisode Adebayor lors du dernier regroupement. En avez-vous aussi marre, comme c’est le sentiment de plusieurs supporters désormais au Togo?

Naturellement oui et personne ne se réjouit de ses agissements quand on sait ce que le joueur en pleine capacité de ses moyens peut encore apporter à la sélection nationale. De part ses comportements, il s’est isolé du groupe et perd au fil des regroupements l’estime de ses coéquipiers et les prérogatives qui vont avec l’éternel capitaine qu’il veut demeurer. Après la Coupe du monde 2006, voire notre dernière CAN en 2013, nous n’avons plus tiré le maximum de ce joueur qui, pour tout un peuple, est une icône.

De vieux démons de division de vestiaires nés de la CAN 2013 ont resurgi le mois dernier, notamment entre Adebayor et Serge Akakpo. Que pouvez-vous dire à ce sujet? Vous étiez à cette compétition.

Quand on ne sait pas, on se tait. L’instigateur de l’article paru dans la presse n’avait pas la bonne chronologie des évènements et je ne me permettrai pas de les étaler ici car c’était un problème propre à notre vestiaire. Pour revenir à votre question, je dirai que le problème est survenu la veille du match contre l’Algérie et non contre le Burkina Faso comme cela est écrit partout. On venait de perdre contre la Côte d’Ivoire et on avait besoin du calme et de la sérénité pour en découdre avec les Fennecs ; c’est pourquoi l’incident avait été vite maitrisé et classé par des joueurs cadres de l’époque.

La femme qui a transformée Sheyi et Akakpo de partenaires en adversaires n’est que l’arbre qui cache la forêt et selon moi beaucoup de choses restent à découvrir entre les deux hommes pour une paix durable et non circonstancielle. Cependant, je déplore l’incapacité et la légèreté avec laquelle le nouveau Comité exécutif de la FTF, que je félicite au passage pour son élection, a traité un problème aussi sensible. On ne peut jamais partir sur un nouveau élan quand on a des épines sous le pied.

C’est anormal et irrespectueux que des propos ainsi soient tenus par Sheyi devant une autorité et président de la FTF vis-à-vis de son coéquipier Akakpo sans conséquences. Doit-on rester toujours dans l’impunité au sein de cette équipe? Hier, c’était Romao, et les frères Ayité. Et la suite ? Au vu de leur rendement sur les 2 derniers matchs, on ne pouvait pas se passer d’eux en posant les jalons d’une véritable discipline par rapport à leur désertion?

Les Togolais veulent avoir une équipe sans problèmes pour enfin gagner des matchs et des titres. C’est possible?

Oui c’est possible et l’Etat vient de faire un effort dans ce sens avec la signature de Claude le Roy qui s’inscrit dans un projet à long terme avec les Eperviers. Nous ne sommes plus à l’époque où on a failli faire jouer Mey Gnassingbe à Bamako (éliminatoires CAN/CM 2006). Le groupe aujourd’hui répond aux exigences qualitatives et quantitatives par rapport à la notre avec une colonne vertébrale solide (Agassa- Akakpo-Romao-Adebayor) sauf que la mentalité et les ambitions ont changé. C’est triste.

Le plus grand oubli de nous tous ces 10 dernières années, c’est qu’on a rien gagné et pour y arriver, il faut toucher les vrais problèmes du doigt et les régler à la source. Le code disciplinaire doit être rédigé avec la dernière rigueur, soumis aux joueurs et respecté littéralement sans hésitation ni murmures. Ceux qui veulent faire de l’équipe nationale leur patrimoine doivent revoir leur ambition à la baisse, se refondre et se mettre à la disposition du collectif. Tout le monde trouvera son compte et en bénéficiera.

Où en est Daré Nibombé avec sa formation de futur entraineur ?

J’arrive doucement à la fin du cycle Educateur UEFA-B avec des examens dans les mois à venir. L’étape des entraineurs avec le BREVET-A/ UEFA-A / UEFA-PRO suivra après. Vous pouvez déduire le chemin qui me reste à faire! (rires).

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

5 Commentaires

  1. J’ai toujours aimé ce garçon pour son franc-parlé. Une fois encore, il n’a pas mâché les mots! Bien parlé!

  2. Waip! Jsuis d accord avec toi. Il est reglo

  3. Dare est bien éduqué il n a pas grandi ds la rue comme adebayor .il est temps de se passer de ce monsieur sinon nos binationaux vt commencer par bouder la sélection

  4. En conclusion le probleme majeur est Adebayor? Comment as Tu as puis digerer en 2010 qd adebayor t as vais sortie de la liste des participants pour la Can 2010

  5. Pour tous vos problèmes tels cités ci-dessous. Vous aurez la satisfaction. Je suis le Prince Adankanlin, Grand vodoun, maitre spirituel pouvant vous aidez à améliorer votre vie difficile que vous traversez en ce moment , Il vous suffit de précisez votre problème suivant les chiffres: Les problèmes qui vous paraissent désespérés seront tous résolus! Au sixième séance venant de la source du fleuve bankouna le lieu sacré de la montagne Mougniniu. Sa patience, son amour du prochain, son don de guérir, s’occupera de votre cas.
    Une voyance claire et approfondie pour résoudre vos problèmes et vous éclairer sur votre avenir. Spécialiste dans les domaines tels-que:

    1 – Amour
    2 – Chance
    3 – Argent
    4 – Concours
    5 – Examens
    6 – Emprise Irrésistible
    7 – Réussite aux concours
    8 – Succès dans vos différentes entreprises.
    9 – Réussite dans les domaines.
    10- Retour au bien être aimé en 72h.
    11- Porte-monnaie magique et valise magique à moindre coùt
    12- Contre la sorcellerie.
    13- Savoir détecter les sorciers dans votre service.
    14- L’obésité
    15- Avoir un mari fidèle ou une épouse fidèle.
    16- Réussite professionnelle
    17- Clientèle dans le commerce
    18- Faillite commerciale héritage
    19- Dés-envoûtement
    20- Protection totale contre les dangers
    21- Défaillance sexuelle
    22- Guérit les maladies inconnues
    23- Problème familiaux
    Pour avoir plus de renseignements: veuillez me contacter:
    Mail : prince.vodoun@orange.fr
    whatsapp: ( +33 ) 06 47 68 33 99
    Skype : adankanlin229
    Bien à vous.

Comments are closed.