Actu Liberia-Togo : Un esprit belliqueux et un but illégal accordé par Ghead Grisha- Vidéo !

Togo

Déjà décrié par ces décisions, Ghead Grisha n’en finit pas de commettre d’autres bourdes sur des rencontres décisives sur le continent. Le controversé officiel venu du pays des Pharaons a accordé un but imaginaire pour donner l’avantage aux Lone Stars en début de rencontre, et ce malgré les contestations du gardien togolais Kossi Agassa. Le Togo était alors en déplacement au Liberia pour le compte de la 5è journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Gabon 2017.

Le but illégal accordé

Après trois minutes du coup d’envoi du match, les Libériens ont exécuté une remise en jeu dans la surface de réparation, balle sortie par la défense et repris instantanément par Gissie Dorbor. Alors qu’elle a pris une autre trajectoire, William Jebor dévie de la main la balle dans les filets du gardien de Reims. Malgré le fait que le dernier rempart contestait cette action, l’arbitre avec la complicité de son premier assistant montre la direction du rond central. Un but illégal qui a compliqué la tâche à la bande de Claude Leroy, arrivée pour faire un bon résultat, afin de se repositionner dans le classement du groupe A.

 Grisha, pas un inconnu

L’arbitre âgé de 39 ans, n’est pas un inconnu sur le continent. Il a été à l’origine d’un penalty controversé lors de la Coupe d’Afrique des Nations de 2013, disputée en Afrique du Sud. C’était sur la rencontre Nigeria- Zambie. Il a offert un penalty généreux aux Chipolopolo dans l’ultime minute de la rencontre (1-1). Et à l’issue de la confrontation, la commission d’arbitrage de la CAF l’a viré.

Des actes de barbares

Tout était savamment préparé pour saper le moral des poulains de Claude Leroy,  venus comme des conquérants à Monrovia. Le ton a été donné à l’entrée du stade où de centaines de supporters aux yeux de drosophiles mettaient en difficulté l’accès au stade des Eperviers du Togo. Le bus qui transportait Emmanuel Adebayor et ses coéquipiers a reçu copieusement des projectiles. Le véhicule a du ralentir à plusieurs reprises avant d’arriver liberiaau grand portail. Et Dieu seul sait comment les Eperviers sont entrés dans le fameux stade d’à peine 10 000 places, homologué par la Confédération Africaine de Football. Les militaires ont dû user des gaz lacrymogènes pour faire disperser l’entrée les supporters qui violentaient les Togolais. Des actes illégaux et inélégants pour un match de football. Les joueurs se posaient des questions, si’ls étaient venus pour jouer un match de football ? C’était tout simplement une armée de barbares déterminés à gagner à tous les prix. Des Libériens, qui ont encore des sequelles de la guerre sont sortis de nulle part pour faire étalage d’anti-jeux, de brutalité, gratuite, de haine à peine déguisée dans toutes les parcelles de jeu.liberiii

Un esprit belliqueux avec la complicité d’un arbitre douteux qui a accordé un but de la main. Heureusement qu’à la fin le Togo a réduit puis rétabli l’équilibre avant la fin du temps réglementaire avec des buts clairs et limpides.

 

Vidéo des buts !

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

4 Commentaires

  1. Mes félicitations aux éperviers malgré les difficultés. On ne peut pas imaginer que des êtres aussi sauvage existent encore sur cette terre. Ce sont des actes qu’un togolais ne peut pas poser. Pitoyable pour le Libéria.

  2. Que fait meme la CAF? Juste être contre le Togo

  3. La CAF de issa ayatou ce sont des mafias des trafiquants eux ils ne prends jamais les sanctions contre le Libéria parce que sa ne les arrangent pas fin de citation imaginé la suite.,……..

  4. ils font quoi ? les dirigeants de la CAF.

Comments are closed.