Afrique Claude Le Roy: le sélectionneur du Togo en prison ?

QATAR SOCCER FRIENDLY:epa02321613 Omani team coach, Frenchman Claude Le Roy looks on before the soccer friendly match between Qatar and Oman in Doha, Qatar, on 07 September 2010 EPA/STR (MaxPPP TagID: efespfive848582.jpg) [Photo via MaxPPP]

Les affaires ne s’arrangent pas pour Claude Le Roy. Ses démêlés avec la justice française ont pris une nouvelle tournure. Le parquet du Tribunal correctionnel de Strasbourg a en effet requis contre lui une peine de deux ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis.

Ceci, dans une affaire de transferts de joueurs présumés frauduleux à l’époque où il était manager général du Racing Club de Strasbourg. On vous l’annonçait en début de semaine. Le Roy et 5 autres anciens dirigeants du club français sont dans le collimateur de la justice française. Il s’agit de Patrick Proisy (ancien président du Racing), Nicolas Geiger et Gilbert Sau (agents de joueurs), Peter Griffiths (directeur financier) et Laurence Martinet-Baylocq (ex-responsable du service juridique).

Le sélectionneur du Togo est accusé d’avoir été complice de l’émission de fausses factures auraient été émises pour permettre à la branche britannique d’IMG, société à l’époque propriétaire du club, et à divers intermédiaires de toucher des commissions sur les contrats de transfert de joueurs, au détriment des comptes du Racing Club Strasbourg.

Egalement poursuivi dans cette affaire, Patrick Proisy, ancien président du R. C. Strasbourg, risque pour sa part trois ans d’emprisonnement dont trente mois avec sursis.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. Au Congo, on le savait cupide… Dommage que nos frères togolais le comprennent autrement et en pâtissent!

  2. @Akram – Au congo, plus de 90% des supporters des diables rouge le regrettent. De plus, vous pourrez remarquer qu’il n’est accusé pour enrichissement personnel, donc rien à voir avec la cupidité

Comments are closed.