Allemagne UEFA Euro 2016 : L’Allemagne face à sa bête noire, l’Italie !

euro-2016-allemagne-italie-un-quart-de-finale-digne-d-une-finale

Choc de rêve à l’UEFA Euro 2016 ! L’Allemagne et l’Italie, quadruples championnes du monde, s’affrontent dans un quart de finale monumental samedi à Bordeaux, où le vainqueur se posera en grand favori du dernier carré.

Ces deux titans se sont croisés quatre fois en phases de groupe (Coupe du monde 1962 et 1978, Euro 1988 et 1996), pour autant de matchs nuls, et quatre fois dans un tableau final, pour autant de succès de la Squadra. Jamais l’Allemagne n’a pris le dessus sur l’Italie dans un tournoi majeur, mais quand ces deux mastodontes et leurs quatre coupes du monde chacun se croisent, les statistiques et « les mots ne servent à rien », résume le milieu de la Nazionale Alessandro Florenzi.

Il y a une constante dans le football : ne jamais sous-estimer l’Italie. Si elle se présentait en France avec une sélection à priori moins riche en talents qu’à l’accoutumée, la Squadra Azzurra a encore prouvé ses valeurs en prenant la tête de son groupe devant la Belgique, avant de châtier (2-0) l’Espagne en huitième de finale au Stade de France. Un dernier match sensationnel sur le plan tactique, qui a confirmé la solidité de la défense made in Juve (Chielinni, Bonucci, Barzagli) et l’excellence d’Antonio Conte dans sa capacité à galvaniser ses troupes. Équipe la plus active de l’UEFA Euro 2016 en terme de distance parcourue, l’Italie se présence torse bombé face à l’Allemagne, championne du monde en titre.

La sélection allemande après des débuts timides ne cesse de monter en puissance et fait office de grand favori aux côtés de la France et de la Belgique pour la victoire finale. Une Mannschaft solide au cours de la première phase et qui est sérieusement montée en régime face à la Slovaquie (3-0) du côté de Lille. Alors que Conte effectue que peu de changements dans son système, Joachim Löw a encore un peu de mal à trouver la panacée entre son plus fréquent 4-2-3-1 et un 3-3-3-1, mais hésite surtout à laisser le très prolifique Mario Götze en pointe, alors que Julian Draxler semble être en meilleure forme.  Avec des jeunes pépites (Draxler, Kimmich), un Kroos en état de grâce Mario Gomez à l’aise dans son costume de N°9, l’Allemagne s’est trouvée un vrai système.

Pour l’Allemagne, le parcours fut plutôt tranquille. Mis à part le match nul et vierge face à la Pologne lors de la deuxième rencontre de groupe, les champions du monde en titre n’ont jamais été dans la difficulté. Mieux, après quatre rencontres, ils sont la seule sélection de l’UEFA Euro 2016 à n’avoir pas encaissé le moindre but. Une performance qui tient autant du talent de leur gardien de but Manuel Neuer, que de la solidité d’ensemble d’une sélection qui compte sur un axe défensif Boateng – Hummels de tout premier ordre. Dans l’ensemble, les Allemands ne peuvent de toute façon être mis en difficulté que sur contre-attaque tant leur jeu de possession et de passe est au point et sèvre l’adversaire de ballon.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com