Afrique Nigéria: On ne doit rien à Sunday Oliseh !

amaju (Copier)

Le bras de fer se poursuit entre la fédération nigériane de football et son ex sélectionneur Sunday Oliseh. Démissionnaire depuis le mois de février dernier, ce dernier a réclamé via les réseaux sociaux des arriérés de salaires et primes impayées.

La réponse de la NFF ne s’est pas faite attendre. « La NFF peut confirmer qu’il ne doit rien à l’ancien coach des Super eagles, Sunday Oliseh, aucun franc de quoi que ce soir« , peut-on lire.

 


Pourtant quelques heures plus tôt, Oliseh y était aussi allé de ses tweets: « J’espère que la fédération va régler à Losciuto et moi les grosses sommes pour services rendus à la sélection et ceci sans litige. Pendant que nous sommes encore en vie. Prions qu’ils nous écoute ». Il est notamment allé au secours de son ancien adjoint belge à qui la fédération devrait également des salaires: « 5 mois déjà que le courrier de l’avocat de Losciuto à la Fédération nigériane de football est ignoré. Si le TAS  suspend le Nigeria, ce ne sera pas de sa faute. Avant que les gens vous racontent encore des mensonges ».

Engagé en grande pompe en juin 2015, Oliseh n’est jamais arrivé à s’accorder avec ses dirigeants, jetant l’éponge moins d’un an après. Depuis c’est la guerre par médias interposés avec ses ex employeurs. « Il sera difficile de me réconcilier avec lui », a récemment indiqué Amaju Pinnick, le président de la NFF.

 

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com