Afrique Belgique: Le Togolais Dossevi prévient les dirigeants du Standard

Dossevi

Vainqueur de la Coupe de la Belgique, le standard de Liège a perdu lors de ce mercato certains éléments clés du groupe, à l’instar de Landry Dimata, parti à Ostende. On annonce aussi le départ du Camerounais Eyong Enoh. En revanche, le club a acheté l’attaquant ougandais Farouk Miya. Le Togolais Matthieu Dossevi, lors d’une interview à sportmagazine.levif.be s’est inquiété du mercato du club et prévient les dirigeants.

« S’ils font partir des joueurs majeurs sur la fin, il faut qu’ils soient remplacés par des joueurs du même calibre, a-t-il dit avant de poursuivre. « Si tu vends un joueur 7 ou 8 millions, il vaut mieux en investir 5 ou 6 sur un nouveau joueur mais les clubs préfèrent en dépenser 2. Sauf que sur l’année qui suit, le joueur ne peut pas remplacer celui qui est parti. Il sera peut-être bon dans trois-quatre ans mais les supporters attendent que leur équipe soit au moins aussi bonne que celle de l’année précédente »

Le milieu offensif donne l’exemple des clubs où il est déjà passé.

« Partout où je suis passé, c’était comme ça. Au Mans, le club a fait des plus-values incroyables en vendant des Grafite, De Melo, Gervinho, Romaric, Sessegnon, et en réinvestissant dans des joueurs peu connus. Le club a coulé : dépôt de bilan. A Valenciennes, ça a été la même chose avec le nouveau stade. Mais si tu fais des plus-values pour rembourser ton stade mais que derrière le sportif ne suit pas, le projet n’a pas de sens. Car comment tu le remplis, ton stade? J’espère qu’ici ça ne sera pas le cas».

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com