Afrique CAN féminine 2016: la Guinée équatoriale disqualifiée pour fraude

equatofemal

C’est la décision prise par la Commission d’organisation de la CAN féminine de la CAF (Confédération africaine de football). Alors qu’elle avait obtenu son billet sur le terrain, la Guinée équatoriale a été disqualifiée pour avoir utilisé une joueuse inéligible.

Une nouvelle fois, la Guinée équatoriale rattrapée par la patrouille. C’est la conséquence d’une plainte du Mali, son adversaire du dernier tour des éliminatoires. Les officiels de la Femafoot ont émis des réserves contre la nommée Camila Nobre do Carmo Oliviera. Et après investigation de la CAF, il s’avère en effet que la joueuse avait disputé la CAN 2014 sous le nom de Camila Maria Nobre Carmo avec une date de naissance 07/10/1994.

Mais pour l’édition 2016, cette même personne s’appelait Camila Nobre do Carmo Oliviera et née le 10/06/1988. la Guinée équatoriale a reconnu les faits, indique la CAF. L’instance continentale a donc infligé une disqualification de la prochaine compétition au Cameroun mais également pour celles de 2018 et 2020.

Le Mali prend la place du Nzalang féminina pour le tournoi prévu du 19 novembre au 3 décembre.

Ce n’est pas la première fois que la Guinée équatoriale est citée dans ce genre d’affaires. Elle a déjà été sanctionné dans la catégorie hommes. Et Gustavo Ndong Eduvice-président de la Fédération de Football de Guinée équatoriale a été suspendu de deux ans de toute activité liée au football pour avoir tenté d’offrir de l’argent aux arbitres du match Guinée équatoriale – Mali du 10 avril 2016, qualificatif pour la Coupe d’Afrique des Nations féminine.

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com