Afrique [exclu] Kalen Damessi: « Marquer des buts et revenir chez les Eperviers »

damessikal

Reprise du championnat de National en France ce week-end. Kalen Damessi va découvrir cette 3è division française avec Concarneau. L’attaquant togolais formé à Lille nous a confié ses attentes avant cette nouvelle saison. Lecture.

Début ce week-end de la nouvelle saison. Comment appréhendez-vous ce nouvel exercice ?

Effectivement pour moi, c’est un championnat que je découvre. Mais j’ai vraiment hâte que ça commence. A vrai dire, il y a beaucoup d’excitation et de curiosité.

Comment s’est déroulée la préparation ?

Plutôt bien je dirai. Malgré la charge importante de travail, j’ai réussi à être en jambes et être performant, ce qui m’a permis de délivrer 3 passes décisives et de marquer 1 but lors des 4 matchs de préparation disputés.

Quels sont les objectifs du club et ceux personnels ?

Vous savez nous sommes les petits promus, nous entrons par la petite porte mais avons confiance en ce que nous sommes capables de faire. Le club, le coach et les joueurs avons une petite idée de ce qui nous attend, alors nous ne pouvons pas nous permettre de parler d’autre chose que le maintien en priorité. Après, le football est un sport qui réserve parfois de belles surprises, alors qui sait? Nous pourrions surfer sur la dynamique de la saison passée et aspirer à autre chose.

Personnellement, j’ai envie de réaliser une saison pleine, avec le moins de blessures possible, marquer des buts et m’imposer autant au sein de mon équipe mais également dans ce championnat.

Depuis la CAN 2013, Damessi a été disparu des radars des Eperviers. Un retour est un objectif ?

En plus de mes objectifs en club, celui de retrouver le chemin des Eperviers est un objectif qui me tient vraiment à cœur, car cela me manque. Mais je suis conscient que cela n’arrivera uniquement que si mes performances en club et mon état de forme sont excellents. Raison pour laquelle je redouble d’effort avant, pendant et après les entraînements pour retrouver ce niveau qui m’a permis dans le passé de porter les couleurs de mon pays.

dametogo

Kalen Damessi (à droite) en match avec le Togo contre la Libye. Images: FTFTogo.com

Comment avez-vous vécu les dernières campagnes du Togo, notamment celle de la CAN 2017 où la qualification est comprise ?

J’ai tout suivi avec attention, et les différents chamboulements qu’il y a pu avoir. Mais toujours en les soutenant. Cela est aussi une source de motivation pour moi, de me dire que j’aimerais être avec eux et pouvoir donner le meilleur de moi pour faire avancer notre belle équipe nationale.  Pour la Can 2017, rien n’est encore perdu. Nous n’avons pas débuté de la meilleure façon mais comme on le dit souvent: « Impossible n’est pas Togolais »!

Vous êtes souvent considérés comme un joueur fragile avec beaucoup de blessures ces dernières saisons. C’est un aspect sur lequel vous avez travaillé durant l’été ?

Être fragile, c’est de tomber, mais ne pas réussir à se relever! Moi à chaque blessure, à chaque échec, j’ai réussi à le faire avec l’aide de Dieu. Et oui, le club a mis en place une structure médicale vraiment compétente et le résultat est vraiment satisfaisant. Comme vous l’avez dit, je n’ai pas été épargné par les blessures, mais par la grâce de Dieu cela m’a rendu plus fort et maintenant tout ça est derrière moi et j’espère que ça continuera le plus longtemps possible.

Que peut-on vous souhaiter pour la nouvelle saison ?

Avant tout, la santé. Pas de blessure, car sans ça je ne pourrai pas être performant, ni marquer des buts. Et puis si tout se passe bien, pourquoi pas un retour chez les Eperviers pour qu’on aille chercher une qualification pour la CAN 2017 ?!

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com