Afrique CAN 2017 : La CAF suit de près la situation au Gabon après les émeutes

gabon

Ce n’est pas la sérénité au Gabon après l’annonce du résultat des élections présidentielles qui ont porté une fois encore Ali Bongo à la tête du pays.

Le Gabon justement devra accueillir (21 janvier-12 février) la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de football. Il n y a pas lieu de s’alarmer, à fait savoir la CAF à travers son directeur des médias et porte-parole, interrogée par nos confrères de l’AFP sur les émeutes.

« Il n’y a aucun changement, on suit la situation au Gabon », a indiqué Junior Binyam. « Dans l’état actuel des choses, le calendrier communiqué par la CAF est maintenu, il n’y a pas de souci à se faire. Il y a un tirage au sort le 19 octobre prévu à Libreville, on n’y est pas encore », a ajouté Junior Binyam.

« On a les réunions annuelles de la CAF (basée au Caire) entre le 21 et le 27 septembre, toutes les commissions permanentes se réunissent, parmi lesquelles la commission d’organisation de la coupe d’Afrique des nations (…) La situation sera évaluée et discutée au moment des réunions annuelles », a-t-il encore expliqué.

D’après certaines sources, le Maroc aurait accepté de prendre l’organisation au cas où le Gabon désiste suite à cette situation malheureuse. Mais Junior Binyam balaie du revers de la main cette idée de changement de pays.

 « Ce n’est pas le moment de faire ce débat-là ».

Pour le moment, l’Afrique se tourne vers la 6è et dernière journée des éliminatoires qui a lieu ce week-end. Les six dernières sélections pour la qualification à la phase finale seront connues.

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com