Foot Afrique Adébayor-Lyon: Un journaliste français s’en prend à Aulas

adebayorsick (Copier)

Le transfert avorté à Lyon de l’attaquant togolais Emmanuel Adébayor n’a pas fini de faire parler de lui. Au lendemain du match nul obtenu par Bruno Genesio et les siens sur la pelouse de l’Olympique de Marseille dimanche (5ème journée de Ligue 1), Daniel Riolo, journaliste sportif et essayiste franco-italien, s’en est pris ouvertement à Jean-Michel Aulas, président des Gones. Pour lui, le dirigeant lyonnais ne fait que passer à côté de la plaque en ce moment.

« Tu dois avoir des joueurs qui ressemblent à quelque chose. Tu ne peux pas te pointer avec tes Kalulu, Cornet… Ils servent à quoi tes 250M€ de budget ? Tu fais jouer ton centre de formation ! Elle sert à te payer qui ta masse salariale ? Valbuena on le compte dans les blessés ? Le cas Adébayor est grotesque. Le mec prend l’avion, il arrive, il rencontre l’entraîneur, puis finalement pas etc… C’est grotesque ! Ce que propose Lyon en ce moment est grotesque ! », a dit Riolo sur RMC.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Noter que Aulas, le Président de Lyon et son coach voulait un attaquant opérationnel et tout suite. Ils ont d’abord recruté le jeune Jean Phil Mateta (pour le futur) et souhaitaient avoir adebayor malgré son salaire un peu élevé. Mais le vendredi matin à l’entrainement, la jeune recrue a montré de belles qualités et ses mouvements ressemblaient à Emmanuel adebayor.
    A partir de cet instant, le Président et le coach avaient estimé que recruter encore adebayor serait prendre 2 joueurs de meme profil. Ils ont convenu d’imaginer un scénario pour faire échec au recrutement du grand attaquant togolais qui était déjà à Lyon depuis le matin. Le coach Génésio est ainsi chargé de faire le sale boulot car le président ne veut plus essuyer les critiques des médias qui l’accusaient de ne pas vouloir dépensé pour renforcer le club.
    Le coach Génésio, avec toute sa perfidie, a imaginer une interview à la surprise de tout.

    Quelques minutes après, à la conférence de presse devant précédé le match du dimanche entre marseille et Lyon, Génésio a manqué de discrétion face aux journalistes en lachant que adebayor ne devrait pas signer mais « pourrait signer », et on ne doit pas empiler les joueurs ». Ces déclaration surprenantes auraient pu faire comprendre à tout le monde que le transfert du Togolais n’était plus possible.
    Mais étant donné que les gens n’avaient pas fait attention aux « révélations » du malin coach Génésio. Ce dernier qui a déclaré rencontrer adebayor pour connaitre ses motivations de venir à Lyon, a réussi à organiser malgré tout la supposé rencontre-piège avec adebayor qui ne savait pas être en face d’un coach roublard en mission pour Aulas.

    En clair, emmanuel adebayor n’est qu’une victime d’Aulas et son entraineur qui veulent à tout prix sauvegarder leur image face à une presse sportive très critique à leur égards pour leur manque d’investissement dans les grands joueurs.

Comments are closed.