Afrique Transfert avorté d’Adebayor à Lyon: les excuses de Genesio !

genesio

C’est la grosse actualité de la fin de la semaine écoulée. Le transfert avorté d’Emmanuel Adebayor à Lyon. Par presse interposée, les différentes parties se sont renvoyées la balle, à l’image de l’attaquant togolais dans une interview à l’Equipe samedi.

Dimanche après le match nul 0-0 à Marseille, Bruno Genesio, le coach des Gones est de nouveau revenu sur cette « drôle d’histoire » avec quelques plates excuses. « J’ai besoin d’un groupe solidaire et des joueurs qui aient envie de faire des choses ensemble. Je suis désolé s’il a mal pris l’entretien, je ne voulais pas du tout lui manquer de respect. Et concernant Florian Maurice (recruteur de l’OL) je n’ai absolument pas peur de lui, on est très ami et on travaille bien ensemble« , a indiqué le technicien.

Son président Jean-Michel Aulas a confirmé s’être aligné aligné derrière son entraineur malgré tous les détails réglés à l’avance pour l’aboutissement du transfert d’Adebayor. « En fait on avait après la blessure de Lacazette identifier un certain nombre de joueurs. Il nous fallait un joueur grand par la taille. Les deux joueurs ont été approchés. Mateta il y avait pas mal de sollicitation de la Juventus et d’autres clubs français. Emmanuel Adebayor a accepté de venir avec 2 jours de retard. On pouvait assurer un transfert d’un côté et un salaire important de l’autre. Bruno et son staff ont pris la décision. On avait débloqué les fonds. Comme toujours, c’est le staff technique qui prend la décision ultime, on a suivi cette décision« , a t-il confié au micro de Canal+.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Noter que Aulas, le Président de Lyon et son coach voulait un attaquant opérationnel et tout suite. Ils ont d’abord recruté le jeune Jean Phil Mateta (pour le futur) et souhaitaient avoir adebayor malgré son salaire un peu élevé. Mais le vendredi matin à l’entrainement, la jeune recrue a montré de belles qualités et ses mouvements ressemblaient à Emmanuel adebayor.
    A partir de cet instant, le Président et le coach avaient estimé que recruter encore adebayor serait prendre 2 joueurs de meme profil. Ils ont convenu d’imaginer un scénario pour faire échec au recrutement du grand attaquant togolais qui était déjà à Lyon depuis le matin. Le coach Génésio est ainsi chargé de faire le sale boulot car le président ne veut plus essuyer les critiques des médias qui l’accusaient de ne pas vouloir dépensé pour renforcer le club.
    Le coach Génésio, avec toute sa perfidie, a imaginer une interview à la surprise de tout.

    Quelques minutes après, à la conférence de presse devant précédé le match du dimanche entre marseille et Lyon, Génésio a manqué de discrétion face aux journalistes en lachant que adebayor ne devrait pas signer mais « pourrait signer », et on ne doit pas empiler les joueurs ». Ces déclaration surprenantes auraient pu faire comprendre à tout le monde que le transfert du Togolais n’était plus possible.
    Mais étant donné que les gens n’avaient pas fait attention aux « révélations » du malin coach Génésio. Ce dernier qui a déclaré rencontrer adebayor pour connaitre ses motivations de venir à Lyon, a réussi à organiser malgré tout la supposé rencontre-piège avec adebayor qui ne savait pas être en face d’un coach roublard en mission pour Aulas.

    En clair, emmanuel adebayor n’est qu’une victime d’Aulas et son entraineur qui veulent à tout prix sauvegarder leur image face à une presse sportive très critique à leur égards pour leur manque d’investissement dans les grands joueurs.

Comments are closed.