Afrique Marouane Chamakh : Le Marocain amer envers Arsène Wenger

marouane-chamakh

Engagé tout récemment avec Cardiff City, club de championship, Marouane Chamakh n’a pas oublié son passage du côté d’Arsenal après une brillante saison à Bordeaux. L’attaquant marocain en garde un amer souvenir et s’est confié à nos confrères de girondins4ever.com

« Quand j’ai commencé, ça s’est super bien passé. J’ai profité des blessures de Van Persie, ce qui m’a laissé le champ libre. J’ai joué pendant six mois, j’ai marqué des buts, j’ai été décisif » a t-il dit avant de revenir sur le retour de Van Persie.

« En janvier, Robin est revenu de blessure et du jour au lendemain, j’ai atterri sur le banc sans justification. J’en veux à Arsène Wenger un petit peu parce que je pense que je méritais un temps de jeu supérieur à ce qu’il m’avait donné et promis. L’année s’est écoulée et, en début de saison, il m’a dit qu’on allait peut-être changer notre schéma tactique et que j’allais peut-être débuter avec Robin. Ce n’étaient que des promesses, il n’y a rien eu au bout. Cette année-là, Robin a tout explosé, il a été joueur de l’année. Je ne pouvais rien dire et je n’allais pas aller le voir et lui dire que je devais jouer à sa place. Robin était beaucoup plus fort que moi […] Pour les objectifs que j’avais, je pense que c’était un petit peu un manque de respect. J’avais bien commencé et du jour au lendemain il m’éclipse comme ça… Il me demandait d’être patient, me disait que Robin n’allait pas enchaîner plus de dix matchs, qu’il allait se blesser, mais ça a duré toute une année. Il fallait à un moment donné que je prenne une décision et que je quitte le club ».

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com