Afrique Algérie: Les joueurs n’y sont pour rien dans le départ de Rajevac

Raouraoua nvo

Interrogé par l’ENTV, la chaîne nationale d’Algérie, Mohamed Raouraoua s’est voulu clair en ce qui concerne le départ de Milovan Rajevac après le match nul contre le Cameroun en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Pour le président de la Fédération algérienne de football, ce départ n’a rien à voir avec les joueurs comme l’ont fait croire certaines informations. Le technicien serbe est parti en raison de problèmes de communication.

« Je me demande pourquoi on accuse les joueurs. Les joueurs ne sont pas responsables du départ du sélectionneur Milovan Rajevac. Il y avait un problème de communication et c’est pour cette raison qu’il a décidé de partir », a fait savoir Raouraoua dans des propos relayés par onzemondial.com.

Parlant du remplaçant de Rajevac, le patron de la FAF a indiqué que son instance n’a pas les moyens pour recruter un entraîneur trop cher.

« Ceux qui réclament un grand nom sur le banc de touche de l’EN n’ont qu’à le payer eux-mêmes. Qu’ils nous aident à le payer ! Je pense que c’est l’intérêt national. En toute sincérité, la FAF ne peut pas s’offrir un entraîneur qui touche un salaire de 400 000 ou 500 000 euros par mois. C’est un chiffre très élevé. Donc, on en recrute selon nos moyens et selon ce qu’on attend de lui. On gère la FAF depuis 2009 avec l’argent du sponsoring et grâce à notre politique de gestion. On ne consomme aucun centime de l’argent de l’Etat et ce depuis 2009. Cela veut dire qu’il y a une très bonne politique qui a été mise en place », a-t-il dit.

Voilà qui est clair !

 

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com