Afrique Tournoi de l’UEMOA : Le ministre des Sports du Togo dévoile les contours de la compétition

uemoa

Reportée pour cause d’Ebola, la 7è édition du tournoi de l’UEMOA aura lieu du 26 novembre au 03 décembre 2016 au Togo. Le ministre des Sports du Togo Guy Lorenzo, coordonnateur de l’événement ainsi que le représentant résident de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, Yamadou Keita ont porté l’information aux médias nationaux et internationaux au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi dans la salle VIP du stade de Kegué.

« En 2015, nous n’avons pas eu le temps de l’organiser compte tenue de la maladie, Ebola. Et Le chef de l’état (Faure Gnassingbé) a demandé de prendre contact avec l’UEMOA pour que le tournoi se tienne à Lomé. Et l’UEMOA a accepté de nous faire confiance et a confirmé que la 7è édition reportée se tiendrait bien dans notre pays » a indiqué le ministre des Sports lors du lancement de la compétition. Guy Lorenzo a saisi l’occasion pour évoquer le rôle de la commission d’organisation ainsi que celle locale.

« Ce tournoi est une initiative de la commission de l’UEMOA qui a crée une cellule permanente destinée à l’organisation de cette compétition. Donc c’est UEMOA qui a fixé les objectifs mais également les mécanismes de fonctionnements. Notre pays travaille avec la cellule permanente avec le comité national d’organisation » a-t-il ajouté avant de ressortir les objectifs des chefs d’état de l’espace UEMOA.

« L’organisation de cette compétition participe de cette volonté, de rapprocher nos peuples et de faire partager à la jeunesse les atouts de l’intégration de nos états pour leur développement. Le leitmotiv de nos chefs d’état c’est l’intégration politique et l’intégration économique. »

Le tirage au sort effectué en 2015 est « laissé en l’état » ainsi le Togo, pays organisateur est logé dans le groupe A en compagnie de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Niger. Le groupe B renferme, le Burkina Faso, tenant du titre, le Sénégal, le Bénin et la Guinée-Bissau.

Le comité local est présidé par Franck Missité, directeur de cabinet du ministre de la communication et des Sports.

La côte d’Ivoire et le Sénégal ont déjà remporté deux fois le trophée, le Niger et le Burkina Faso une fois. Selon les règlements de la compétition, la sélection qui arrivera à soulever le trophée pour la troisième fois, le conservera.

Il sera remis, bien évidement à l’issue du tournoi le prix du vainqueur, dénommé le trophée de l’intégration, le trophée Fair Play et le trophée du meilleur buteur.

Si le budget total n’a pas été évoqué, il est à noté qu’il sera autour de 400 millions de f cfa, selon le représentant résident de l’institution qui fait allusion à celui dépensé lors de la dernière édition.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !