Afrique Justice : 10 ans de prison pour Samuel Eto’o ?

1834803-38693291-2560-1440

Les affaires de fraudes fiscales se poursuivent pour les joueurs ou ex-joueurs du FC Barcelone. Après Lionel Messi et Javier Mascherano, c’est au tour de Samuel Eto’o. L’attaquant camerounais se trouve en pleine tourmente. La justice espagnole a requis une peine de 10 ans et demi d’emprisonnement à l’encontre du joueur, révèle le quotidien espagnol El Pais ce jeudi. Si la sanction est confirmée, il devra également s’acquitter d’une amende de 14 millions d’euros. L’ancien attaquant de Barcelone est accusé d’avoir fraudé le fisc à hauteur de 3,46 millions d’euros lors de son passage en Catalogne (2006-2009).

La justice espagnole reproche à Eto’o et son agent Josep Maria Mesalles d’avoir échappé au fisc espagnol en montant deux entreprises, l’une en Espagne (Bulte en 2002) et une autre en Hongrie (Tradesport). Grâce à ces deux entités, il aurait simulé la cession de ses droits d’image pour ne pas être imposé (à hauteur de 45% comme le prévoit la fiscalité espagnole). A l’époque, l’attaquant percevait entre 1,5 et 3 millions d’euros par saison avec l’équipementier Puma. S’appuyant sur ces deux entreprise, Eto’o aurait fraudé au fisc 3,46 millions d’euros lors de son passage au Barça.

En plus de ces ennuis judiciaires, qui risquent de lui coûter cher, Samuel Eto’o doit aussi faire face à de plus en plus de critiques sportives en Turquie. Il faut dire que l’équipe d’Antalyaspor occupe seulement la onzième place du classement en Süper Lig (D1 turque). On est en droit de se demander si l’ancien joueur de l’Inter Milan honorera son contrat, qui expirera seulement en juin 2018, au sein de cette écurie.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !