Afrique CAN 2016 dames: Cameroun – Zimbabwe, des guerrières chasseuses de Lionnes ?

zimbabfam

Le troisième match du groupe A ce jour oppose cet après-midi du 25 octobre 2016 au stade Omnisports de Yaoundé, le Cameroun au Zimbabwe. Déjà qualifiées, les Lionnes veulent faire le plein de points. En face, le Zimbabwe peut encore espérer en cas de victoire.

Elles veulent la demi-finale. Les Mighty Warriors, dernières du groupe A de la 10e édition de la Coupe d’Afrique des nations de football féminin (19 novembre au 3 décembre), veulent sauver leur compétition. Avec un match nul, une défaite et un point, les Zimbabwéennes comptent se racheter ce vendredi au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé contre des Camerounaises qui jouent à domicile. Ces dernières sont d’ailleurs premières du groupe A et seules qualifiées pour les demi-finale jusqu’ici.

Chez les Mighty Warriors, l’on court après une première victoire. Les guerrières ne souhaitent pas sortir de la compétition. Shadreck Mlauzi, le sélectionneur, est un spécialiste des systèmes de jeu complexes. du 4-3-3 standard, le coach multiplient des variations et proposent souvent des tableaux avec cinq défenseurs. Le but refusé contre l’Egypte par l’arbitre burundaise Suavis Iratunga  est toujours en travers de la gorge. 48 heures après cette rencontre, Shadreck Mlauzi, sélectionneur des Mighty Warriors le pense toujours, « il n’y avait ni hors-jeu, ni faute sur la gardienne. C’est troublant et cela pose des questions sur la justice dans le football », réitère-t-il mercredi à leur hôtel  alors que l’équipe vient de terminer de dîner.  La rencontre face au Cameroun s’annonce tout autant difficile. Mais pas question de perdre le sourire, la concentration voire le sommeil. La capitaine, Talent Itai Mandaza et ses coéquipières comptent bien réussir ce que les Sud-africaines n’ont pas pu : battre le Cameroun devant son public et décrocher la deuxième place du groupe. Marjory Nyaumwe, défenseure et Kudakwashe Basopo, avant-centre, veulent être plus précises.

Ce sera tactique !

Côté camerounais, quelques changements annoncés par le staff. Si Raïssa Feudjio, milieu de terrain du Cameroun est suspendue en raison des cartons jaunes cumulés lors deux matchs des Lionnes, Nchout Ajara Njoya pourrait aussi être préservé pour éviter son absence en demi-finale. Elle est bien trop en forme et capitale pour les Lionnes pour ne pas être préservé pour un match, qui, pour le public est sans enjeu. Les Camerounaises ont bénéficié de deux séances d’entraînement avant leur dernière sortie. Premières du groupe A et uniques qualifiées pour les demi-finales à la troisième journée, les Lionnes iront une fois encore à la chasse. La tête des Mighty Warriors est mise à prix. La capitaine, Christine Patience Manie annonce « un gros match. Nous ferons tout pour le gagner. Nous ne pensons plus à l’élimination aux Jeux olympiques. C’est une autre match que  nous jouerons vendredi », promet-elle.

Construire une tactique davantage collective, bien défendre et exploiter les occasions possibles. Le staff promet de garder la palette d’animations de jeu proposée en deux sorties, sinon l’enrichir. Entre 4-4-2 et 4-4-3 pour un départ, les Camerounaises ne sont pas là pour s’arracher devant des Mighty Warriors. Les avant-centres ont les capacités de vitesse indéniables mais n’ont pas encore le sens du but. Elles font partie des moins prolixes avec trois buts inscrits . Pourtant, la défense a assuré jusqu’ici : aucun but encaissé. Le pays veut terminer ce premier sans faute avec neuf points.

De notre correspondante, Angèle Bepede

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !