Afrique CAN 2016 dames: Cameroun – Ghana, paroles d’avant-match

enow

C’est le jour J. Le Cameroun affronte le Ghana en demi-finale. Lundi, les différents acteurs étaient en conférence de presse. Jeu de mots.

« Toutes nos joueuses ont de la valeur », Enow Ngachu, sélectionneur des Lionnes indomptables.

« Nous nous sommes fixés des objectifs à savoir gagner les cinq matchs pour être champions. Nous savons que les supporters ont toujours été avec nous. La fierté d’un staff technique est lorsque les joueuses le mettent dans une situation inconfortable. Nous devons mettre uniquement les meilleurs contre le Ghana pour pouvoir arriver à la victoire. En 2004, nous avons battu le Ghana mais c’étaient deux contextes différents. D’abord parce que nous jouions en Afrique du Sud. Sur le plan mental, nous continuerons à faire notre travail. La différence va se faire beaucoup plus sur le plan, mental. Le fait de jouer à domicile, est un atout. Toutes nos joueuses ont de la valeur, de la qualité. La façon d’animer notre jeu dépend de l’équipe que nous rencontrons en face. Le Ghana n’est aucun des adversaires que nous avons rencontré en phase de groupe. Nous utiliserons les joueuses qui ont de l’expérience, qui sont compétitives. Nous devrons être concentrés, déterminés, avoir le Fighting-Spirit. C’est le moment d’écrire une nouvelle page du football féminin. Je ne veux pas parler de 1972. Je n’étais pas né. J’ai dit aux joueuses que personnes d’entre nous n’était né en 1972. Elles doivent croire en Dieu, croire en leur potentiel. Il nous appartient d’écrire notre histoire. »

 

« Avec le soutien du public, ça ira », Madeleine Michèle Ngono Mani, vice-capitaine des Lionnes indomptables.

« Le sélectionneur ghanéen est libre de dire ce qu’il pense. Je connaîs notre public. Je ne pense pas qu’ils pourront retourner le public contre nous. Je suis très contente d’être parmi les 21. Le plus important c’est l’équipe, le collectif. Une attaquante a toujours soif de marquer. C’est ce que vous attendez. Pourtant, le plus important, c’est le collectif. Le groupe est jeune et nous avons des anciens. Nous les anciennes, nous regroupons les jeunes pour travailler, causer ensemble. Nous connaissons le Ghana. Nous ferons tout pour nous qualifier pour la finale. Cela fait plus de dix ans que nous jouons contre le Ghana en compétition. Pour préparer ce match, nous nous parlons. C’est comme une école. Je pense que demain, avec le soutien de notre public, ça ira. Quand nous nous asseyons ensemble, nous parlons.   »

yussif-bassigi

 « Nous battrons le Cameroun », Yussif Basigi, sélectionneur du Ghana.

« Nous sommes relaxes. Nous n’avons pas de problèmes. Nous ne jouerons pas pour la première fois contre le Cameroun. Nous respectons cette équipe. La seule différence  se fera au niveau du public. Nous invitons ce public à venir au stade parce que nous comptons l’utiliser contre le Cameroun. Mes filles n’ont pas peur de ce public. Nous avons quatre critères fondamentaux du jeu. Psychologique, technique, tactique et la condition physique. Nous allons appliquer tous les quatre et nous battrons le Cameroun comme cela demain. Nous allons appliquer tous les quatre principes. Mes filles n’ont pas peur du public. Elles vont l’utiliser. Nous étions dans un groupe. Nous avions que nous jouerons tous les matchs avec tout le sérieux. Tous les matchs étaient importants pour nous et chacun avait sa stratégie. Nous avons respecté tous nos adversaires et nous avons pris match après match. Lors de la CAN 2008, le Cameroun a  battu le Ghana ce qui a obligé les Ghanéens à se coucher très tôt. Je crois que le Cameroun devra dormir tôt demain parce que nous comptons gagner. Les matchs contre le Cameroun sont toujours très intéressants. Le Cameroun a la meilleure défense mais elle peut être brisée. La défense peut être brisée. Tactiquement, vous verrez comment nous allons briser le Cameroun demain. Nous sommes entrés dans une nouvelle phase. Ce sera un jeu différent ? le visage du Cameroun ou du Ghana changera à cette phase. Nous sommes toujours motivés de jouer contre le Cameroun. Leur façon de jouer est différente de la nôtre. Nous ne voyons pas de grande différence entre le jeu du Nigeria et du Cameroun or, le Ghana, offre un style différent. Le Ghana a un jeu très spécial. »

 

« Nous sommes les meilleures », Priscilla Saahene Okyere , milieu de terrain du Ghana.

« Ce n’est pas la première fois que nous jouerons contre le Cameroun. Toutes les fois où nous jouons contre le Cameroun, nous les remportons. Tout comme mon coach, je demande au public camerounais venir voir comment on joue au football. Nous sommes très bien préparés. Ce public camerounais finira par nous soutenir. Je suis confiante parce que nous sommes les meilleures. Je suis confiante parce que je sais que nous n’avons peu de rien. Venez au stade et vous verrez. Je ne doute pas parce que lorsque vous regardez nos trois matchs, nous avons livré de beaux matchs.  Nos prestations des matchs de poules nous permettent de nous sentir confiants pour la rencontre de demain. »

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Commentez cette actualité !