Afrique CAN 2016 dames: Le Nigéria à Yaoundé, le Cameroun prépare déjà la finale

cameroun-1

Les Lionnes indomptables ont eu droit à une séance de décrassage le 30 novembre 2016 tandis que leur adversaire de la finale, les Super Falcons du Nigeria entraient dans la ville de Yaoundé. 

Les Super Falcons du Nigeria sont arrivées à Yaoundé ce 30 novembre 2016 en début d’après-midi. Le septuple champion d’Afrique, après avoir livré toutes ses rencontres du groupe B dans la ville de Limbé, dans le Sud-Ouest du Cameroun, a regagné la base des équipes du groupe A. Pas d’entraînement au programme des Super Falcons qui affronteront le Cameroun samedi 3 décembre prochain. Le Nigeria s’est en effet qualifié pour la finale de la 10e édition de la coupe d’Afrique des nations de football féminin, Cameroun 2016 en battant l’Afrique du Sud par 1-0. Un but inscrit sur penalty par Desire Oparanozie. Le Cameroun, lui, est sorti victorieux du Ghana grâce à un but inscrit à la 72e minute de jeu par la milieu de terrain Raïssa Feudjio.

Le Cameroun a eu droit à sa séance de décrassage à l’annexe numéro du stade Omnisports de Yaoundé. Carl Enow Ngachu a accordé dix minutes de travail aux journalistes. Chez les Lionnes indomptables du Cameroun, il y a ce mélange de joie et de quiétude. La joie suite à la qualification, une deuxième fois successive, pour une finale de CAN après 2014. Il y a ce sentiment de réussite qu’éprouvent chacune des 21 joueuses et les différents staffs technique et médical. Mais le calme rappelle à chacune la réalité. Pas de cris habituels, de chants au moment de fouler la pelouse du site d’entraînement. Les joueuses regagnent tranquillement la surface de jeu et font leur traditionnel cercle. Une prière au commencement et à la fin. Pas question de se laisser distraire. Le duo de préparateur physique Alain Djeumfa-Bernard Quentin est prêt pour mettre ces joueuses en jambes. La cryothérapie (plonger son corps dans un bain de glace à 110°) est une pratique presque courante chez ces joueuses pour faciliter la récupération. Tous les aspects sont pris en compte pour le succès. Le staff veut aussi libérer l’équipe psychologiquement.

Le turnover a été tenté une fois par Carl Enow Ngachu contre le Zimbabwe en dernier match de groupe. Pas de joueuse à la santé inquiétante au lendemain de la qualification. Géneviève Ngo Mbeleck milieu de terrain, victime de quelques douleurs dans le dos en début de semaine, va mieux. Gabrielle Aboudi Onguene, « jamais à plat » depuis le début de la compétition, annonce du spectacle. Henriette Michelle Akaba, buteuse contre le Zimbabwe promet un match d’anthologie. « Nous jouerons tellement bien que lorsqu’une maman nous saluera au quartier, nous répondrons avec le sourire », promet-elle. Les Lionnes savent que les pronostics sont favorables aux septuples championnes d’Afrique.

De notre correspondante, Angèle Bepede

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Commentez cette actualité !