Afrique CAN 2017 –Algérie : Saphir Taïder rêve de remporter le titre

Football - 2015 Africa Cup of Nations Finals - Algeria v Senegal - Malabo Stadium - Malabo

Quelques minutes après la défaite enregistrée au Nigeria (3-1) dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2018, l’Algérie se penchait déjà sur CAN 2017. Très mal engagée en phase de qualification pour la prochaine coupe du monde, qui aura lieu en 2018 en Russie, l’Algérie peut beaucoup mieux faire. Elle en a les moyens. Oublier le Mondial en Russie et se concentrer sur la prochaine échéance continentale, tout aussi importante pour les Fennecs, à la recherche d’une deuxième CAN après celle remportée à la maison en 1990. L’Algérie doit se ressaisir et être à la hauteur des exigences de tout un peuple qui attend des exploits à la CAN 2017.

« C’est vrai que l’année 2016 aura été difficile, si on pense au dernier match perdu au Nigeria. Après je pense qu’on a les épaules solides et de la qualité pour rebondir. La Coupe d’Afrique est une autre compétition. Donc voilà, il faut rester concentrés sur cette CAN et oublier le reste. On doit faire le maximum pour aller au bout, a confié Saphir Taïder dans des propos relayés par Le Buteur. Honnêtement, la CAN est une compétition très difficile. L’Afrique, pour moi, est plus difficile que l’Europe, c’est une évidence. Les conditions là-bas sont très difficiles. On ne va pas en parler, parce qu’on veut rester concentrés sur notre objectif, parce que ça va être pareil pour tout le monde, a ajouté le joueur de Bologne. Le rêve de l’ensemble des joueurs et du staff technique ainsi que de l’ensemble de la sélection est de gagner un titre pour le pays. Sinon ça serait un travail inachevé. Après, on sait que cela passe par beaucoup de sacrifices et un énorme de travail. »

L’Algérie, qui court après un sacre continental depuis 1990, est l’un des favoris pour la CAN 2017 au Gabon (14 janvier-5 février). Mais pour remporter le titre, les Fennecs  devraient s’africaniser, c’est à dire que les joueurs laissent sur le terrain des sueurs et des larmes.  « Gagner la Coupe d’Afrique est difficile à faire mais les clés sont les mêmes, En Afrique, le talent ne suffit pas, il faut être solides, surtout derrière. Il va falloir être soudés, défendre en bloc du début jusqu’à la fin. »

Les Fennecs jouent le Zimbabwe à l’ouverture des matches du groupe avant le choc Tunisie-Sénégal. « Débuter par une victoire face au Zimbabwe sera très important pour le moral. Ça nous donnera plus de confiance pour la suite, mais il ne faut pas oublier qu’il y aura des points à prendre face à la Tunisie et au Sénégal. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com