Afrique CAN 2017 –Mbodj : « On a tous le même but, défendre les couleurs Sénégal »

LEAD Technologies Inc. V1.01

L’anomalie va-t-elle enfin être corrigée en 2017 ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, le Sénégal, grande nation du football africain, n’a toujours pas inscrit son nom au palmarès de la CAN. Meilleure nation africaine au classement FIFA (33e), le Sénégal présente en effet l’un des effectifs les plus fournis de cette CAN 2017. Les Lions de la Teranga, avec à leur tête Aliou Cissé, tenteront de remporter enfin une compétition qui leur a toujours échappé en treize participation (ce sera leur quatorzième).

Les Lions de la Teranga ont bien cru y parvenir en 2002 mais c’était sans compter sur le Cameroun de Samuel Eto’o, vainqueur en finale. Depuis cette épopée, le Sénégal a atteint les quarts de finale en 2004 et les demi-finales en 2006. Depuis, c’est le néant. Eliminés au premier tour en 2008, 2012 et 2015, pas qualifiés en 2010 et 2013, les Lions de la Teranga, surnom de la sélection, restent sur 5 CAN totalement manquées. Un réveil des hommes d’Aliou Cissé est donc attendu par tout un peuple au Gabon.

« A l’occasion de la Coupe d’Afrique 2015, beaucoup de joueurs vivaient leur première campagne. On ne savait pas comment se passait une Coupe d’Afrique. On y est allé et tout le monde a vu comment cela s’est passé. On a appris beaucoup de choses. On a aussi un entraîneur qui a l’expérience de plusieurs CAN et a même disputé une finale. C’est une chose positive. On a retenu les leçons de l’élimination au premier tour de la dernière CAN », a confié Kara Mbodj dans des propos relayés par galsenfoot. Le défenseur d’Anderlecht n’a pas manqué de signaler que beaucoup de choses ont changé par rapport à la CAN 2015.

« C’est l’entente. Il y en avait en 2015 mais après le premier match, il y a eu de petits trucs. Un footballeur reste un footballeur. Après avoir joué et aidé l’équipe à gagner le premier match, des joueurs ont été mis sur le banc lors de la deuxième rencontre. Des problèmes ont commencé à naître. Il y a eu de la frustration. Aujourd’hui, on a un groupe dans lequel on compte surtout le monde. On est une famille. Personne ne se dit qu’il est meilleur que les autres. C’est le pays qui importe. Ce n’est pas Kara Mbodj ou un autre. On a tous le même but : défendre les couleurs de notre pays. »

Les Lions de la Teranga pourront compter pour cette CAN 2017 notamment sur leur homme en forme Sadio Mané, le milieu offensif de Liverpool. La présence de Moussa Sow (Fenerbahçe, Turquie), de Mouhamed Diamé (Newcstle, Angleterre) ou encore du Stéphanois Cheikh Mbengue peuvent également permettre au Sénégal de nourrir des ambitions élevées.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com