Afrique CAN 2017- Gabon / Biyogo Poko : « « On veut aller le plus loin possible »

André Biyogo-Poko

A quelques heures du coup d’envoi de la CAN 2017, les favoris pour soulever le trophée le 5 février prochain restent avant tout l’Algérie, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Sénégal ou le Ghana. S’il est assez probable que le titre se joue entre ces équipes évoquées, d’autres sélections peuvent espérer tirer leur épingle du jeu. C’est le cas notamment du Gabon, qui reçoit la compétition et qui a hérité d’un groupe plutôt facile en première phase. Les Panthères, menées par leur attaquant star Pierre-Emerick Aubameyang, viseront au minimum le dernier carré.

« C’est une grande fierté. C’est toujours un plaisir de jouer au milieu des siens et une très bonne chose pour le football gabonais. Le Gabon est un petit pays, mais une petite nation qui rêve de devenir grande au niveau du continent africain. Cette CAN pourrait encore ouvrir des perspectives pour nos jeunes footballeurs qui espèrent un jour évoluer à ce niveau », a confié André Biyogo Poko au micro de France Football.

Deux fois quart de finaliste et pour une huitième participation à une CAN, les Panthères du Gabon rêvent tout au moins d’une demi-finale. Leur premier atout est que l’équipe évolue à domicile. La sélection gabonaise n’a perdu qu’une seule fois lors de ses 20 derniers matchs à la maison. Et à la veille du coup d’envoi de la CAN 2017, « la pression monte petit à petit explique Biyogo Poko. Ça va être une belle fête. La CAN est très attendue malgré les événements qui se sont déroulés il y a quelques mois (NDLR : en septembre, juste après la réélection du président Ali Bongo, des violences avaient émaillé le pays). Tout le monde est impatient que cela commence. Les gens veulent que l’équipe nationale défende honorablement les couleurs du Gabon. Les supporters sont toujours enthousiastes. On peut compter sur eux à tout moment. »

Organiser une CAN à domicile constitue de facto un énorme point fort. Le Gabon pourra compter sur le soutien du peuple pour aller le plus loin possible dans la compétition. En 2015, la modeste formation de la Guinée-Equatoriale avait réussi à se hisser en demi-finales par exemple. Le Gabon, avec un Aubameyang en grande forme, peut largement le faire.

« On veut aller le plus loin possible. L’envie est d’atteindre les demi-finales… Et pourquoi ne pas aller au bout. Tout est possible ! C’est l’équipe avec le plus d’envie et de détermination qui soulèvera la coupe», a ajouté le Panthère du Gabon.

Une pression monstre sera sur les épaules des joueurs gabonais. Attention donc à ne pas craquer. Le Burkina Faso et le Cameroun seront à l’affût. « Des surprises sont possibles. La Guinée-Bissau dispute la compétition pour la première fois. Le Burkina Faso était finaliste il n’y a pas si longtemps (NDLR : en 2013, défaite face au Nigéria 1-0). Et enfin  le Cameroun est notre voisin… Cette confrontation nous tiendra à cœur. Ce ne sera pas simple, mais je pense qu’on va s’en sortir. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com