Afrique CAN 2017 – Zimbabwe /Mathew Rusike : «On va créer la surprise»

mathew-rusike

Les chances du Zimbabwe à cette CAN 2017 sont minimes. Mais cette sélection n’a rien à perdre. On retient de ce pays qu’il a pris part aux éditions de 2004 et 2006 respectivement en Tunisie et en Egypte. On retient également que ces deux participations ne valent pas de l’or puisque les Warriors se sont arrêtés au stade du premier tour. Un bien pauvre palmarès qui fait dire que le Zimbabwe est le cendrillon de ce groupe B que vont tirer le Sénégal, l’Algérie et la Tunisie. Mais attention tout de même ! Son récent passé doit interpeller.

En l’absence d’un « serial buteur » en attaque, Kalisto Pasuwa, le sélectionneur des « Warriors », a préféré miser sur la défense. Une arrière-garde qui donne satisfaction depuis plusieurs matchs. Le Zimbabwe n’a par exemple encaissé que trois buts lors des dix dernières rencontres. Un point fort qui ne sera pas de trop lorsqu’il faudra stopper les attaquants algériens, tunisiens ou sénégalais. C’est avec le plein de confiance que les hommes de Kallisto Pasuwa arrivent au Gabon pour la CAN 2017.

Mathew Rusike, s’est dit motivé avant d’aborder cette CAN 2017. «Nous avons hérité d’un groupe difficile contre des adversaires qui évoluent pour la plupart en Europe. C’est vrai que nous n’avons pas des joueurs connus, mais cela pourra être un avantage pour nous puisque nos adversaires ne connaissent pas grand-chose sur nous.» Et d’enchaîner : «Nous sommes motivés pour créer la surprise et passer le cap du premier tour de la CAN. Nous allons tout faire pour atteindre notre objectif. On va tout donner lors de nos trois matchs et pas uniquement contre l’Algérie.»

Pour sa part, le milieu de terrain du Zimbabwe, Khama Billiat a évoqué les chances de son équipe dans ce tournoi. «Il est clair que notre mission sera compliquée dans un groupe assez relevé. Nous allons affronter des sélections coriaces comme l’Algérie qui renferme dans ses rangs des joueurs de qualité.  Mais c’est le volet tactique qui pourra arranger nos affaires contre eux, pour la simple raisons que nous connaissons leur jeu, contrairement à eux qui ne savent rien de nous», dira le joueur de Mamelodi Sundowns et d’ajouter : «Le match de ce dimanche sera comme tous les autres, à savoir difficile à aborder.  Nous devrons bien gérer nos matchs pour espérer passer le cap du premier tour, même si nous mesurons parfaitement la difficulté de notre tâche. L’équipe d’Algérie est forte. Je ne connais pas beaucoup ses joueurs, mais Mahrez s’illustre de forte belle manière en Premier League.»

Des garçons conscients certes de leurs limites mais qui sont réceptifs au message de leur sélectionneur, Kalisto Pasuwa. Et si le Zimbabwe nous faisait vibrer à cette CAN 2017 ?

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com