Afrique CAN 2017: C’est aussi la guerre des équipementiers

rmai

Autrefois très présent chez les sélections africaines lors des Coupes d’Afrique des nations, Puma disparait peu à peu du continent. Désormais, trois pays restent les têtes de proue de la marque allemande au félin. Tour d’horizon des équipementiers à la CAN 2017.

Exit donc Puma au Togo, au Gabon, au Sénégal notamment. Toutes ces différentes formations sont passées à autre chose. C’est le cas de l’obscur Romai Sport, marque émiratie dénichée par le Sénégal avec à la clé un bon contrat évalué à 400.000 euros sur 2 ans.

L’Algérie et Adidas !

Le Togo, de son côté, s’est réfugié chez l’Italien Macron Sport depuis la fin de l’année et l moins qu’on puisse dire, c’est les Eperviers se sentent plutôt à l’aise.

Toujours du côté de l’Italie, le Burkina Faso et Kappa présentent des maillots bien colorés. Tout comme l’Ouganda de retour dans la grande compétition continentale avec Errea.

 


Faute d’un contrat en bonne et due forme, le Gabon se contente de se fournir chez Adidas.

Avec un contrat cette fois-ci, l’Algérie est également habillée par Adidas, la marque allemande depuis un an et demi.

Idem pour l’Egypte et le Maroc, des sélections aussi habillées par le passé par l’autre (Puma).

Puma et ses cadors !

Le félin bondissant est représenté au Gabon par les champions en titre ivoiriens, les Black stars, autre valeur ure et le Cameroun, avec lequel l’aventure dure depuis quelques années.

Le tout avec des designs bien réfléchis et élaborés comme les étoiles sur les maillots des Ghanéens.

C’est déjà la 3è fois lors des 3 dernières CAN que la Tunisie change d’équipementier. Puma en 2013, Burrda Sport en 2015 et Uhlsport désormais pour les Aigles de Carthage. Un contrat d’un an, a annoncé la fédération.

Et les autres…

Dans le reste du lot, on cite le Zimbabwe qui a disputé les éliminatoires avec Joma mais qui devrait arborer le Singapourien Mafro.

La RD Congo qui depuis 2015 est l’égérie sur le continent d’O’Neills, une marque irlandaise plus réputée dans le rugby.

 


Fierté nationale, Airness du franco-malien Malamine Koné habille les Aigles.

Et enfin, le petit poucet de la compétition s’est confié au voisin. Quelemes, un équipementier sénégalais basé en France.

Récapitulatif

Gabon: Adidas

Cameroun: Puma

Guinee Bissau: Quelemes

Burkina Faso: Kappa

Sénégal: Romai

Tunisie: Uhlsport

Algérie: Adidas

Zimbabwe: Mafro

Côte d’Ivoire: Puma

Togo: Macron

RD Congo: O’Neills

Maroc: Adidas

Ghana: Puma

Ouganda: Errea

Egypte: Adidas

Mali: Airness

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com