Afrique CAN 2017 : Zoom sur les Léopards de la RD Congo

les_leopards_a_lentrainement_0

La République démocratique du Congo sera surveillée de près lors de cette CAN 2017. C’est une certitude. Deux ans après avoir créé la surprise en se classant à la troisième place en Guinée-équatoriale, revoilà une sélection congolaise qui a profité de ces deux dernières années pour se renforcer. Pour la RD Congo coaché par Florent Ibenge, sa montée en puissance et son attaque prolifique lui offre de bonnes bases pour démarrer cette CAN, même si la blessure de Bolasie a été un véritable coup dur. Blessé, le joueur d’Everton ne sera pas là, et le sélectionneur des Léopards compte donc sur Bakambu (Villarreal) et Mbokani (Hull City) pour combler son absence. La RD Congo ne manque pas d’atouts.

Convaincants lors des qualifications de la CAN 2017, les hommes de Florent Ibenge ont également pris un départ parfait dans les éliminatoires du Mondial 2018, avec deux victoires convaincantes en deux matchs. Capable de marquer beaucoup de buts (2 par match en moyenne lors de ses 16 dernières sorties), cette très offensive RDC termine rarement une rencontre sans en encaisser. Sa réussite lors de cette CAN 2017 dépend en partie de l’équilibre que son sélectionneur parviendra à trouver.

 

Historique

 

Fondé en 1919 et affilié à la Confédération africaine de football (CAF) en 1962, la RDC (ex-Zaïre) a participé pour la première fois à la CAN en 1965. En 1968, elle remporte la compétition pour la première fois. La RDC refait le coup six ans plus tard (1974). Depuis, les Léopard ont échoué en demi-finales en 2015 en Guinée équatoriale avant de décrocher la médaille de bronze contre le pays hôte.

 

La Route vers la CAN

 

La RD Congo a terminé première de son groupe sans grosses difficultés face à l’Angola, Madagascar et la Centrafrique, même si la décision ne s’est fait qu’à la dernière journée devant les Fauves de l’Oubangui. C’est la défaite à l’aller à Bangui  qui a prolongé le suspense.

 

La star: Youssouf Mulumbu

 

Capitaine courage des Léopards, Youssouf Mulumbu est encore du rendez-vous. milieu de terrain infatigable, le joueur de Norwich a connu quelques pépins physiques ces derniers mois mais il répond toujours présent. Son leadership en dehors du terrain sera déterminant pour ses coéquipiers.

 

Le joueur à suivre: Cédric Bakambu

cedric-bakambu

En l’absence de Yannick Bolasie, ce sera le leader de l’attaque congolaise. Buteur prolifique, le joueur de Villareal s’est très vite adapté aux léopards alors qu’il n’a rejoint l’équipe il y a un an. Formé dans les équipes de jeunes de l’équipe France, il a finalement choisi le pays de ses parents. Pour sa première CAN, il ne compte pas se laisser compter l’événement.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com