Afrique CAN 2017 – Florent Ibenge : « Ce qu’on veut c’est rester premier »

CAN-2017-Conference-Dussuyer--0009

Si la RD Congo l’a emporté lors de son premier match de la CAN 2017 face au Maroc, il est indéniable qu’il n’a pas réjoui les amateurs de football, ni rassuré ses supporteurs. Opposé à la Côte d’Ivoire pour le compte de la deuxième journée, elle devra donc réaliser le match parfait pour espérer ne serait-ce qu’un match nul. Battus (1-3) par les Ivoiriens d’Hervé Renard en demi-finale de la CAN 2015 avant d’aller chercher la troisième place, les Congolais voient en cette petite revanche une occasion en or d’afficher au grand jour leurs progrès.

« Il y a moins de joueurs avec un grand nom. Ils avaient Yaya Touré ou Gervinho capables de faire la différence à tout moment. La génération a changé (par rapport au titre de 2015). Elle est peut-être moins glamour mais elle reste redoutable, a prévenu Florent Ibenge. On l’a vu contre la France en match amical (0-0), c’est une équipe qui ne perd pas. Cela montre sa solidité. On attend une motivation extrême de leur part », a-t-il ajouté.

Vainqueurs du Maroc (1-0), les coéquipiers de Cédric Bakambu n’ont pas forcément montré le visage le plus séduisant de la première journée, mais ont su rester soudés derrière et se montrer réalistes sur l’une de leurs rares occasions. Toutefois, si les hommes d’Ibenge reproduisent le même genre de performance contre les Éléphants, nul doute qu’il leur sera compliqué de ne pas sombrer.

Premiers du groupe C de la CAN 2017, les Léopards peuvent déjà se qualifier pour les quarts en cas de succès face aux « Eléphants », qui les avaient battu lors demi-finale de la CAN-2015.

« Pour l’instant on est leader. L’objectif est d’être dans les deux premiers. A l’issue des matches de (vendredi), ce qu’on veut c’est rester premier. (On va tout) faire pour le rester, garder (notre) destin entre nos mains et ne pas dépendre des autres », espère Ibenge, qui ne souhaite pas parler « en terme de revanche » de ce match.

La RDC sera privée de Fabrice N’Sakala et Gabriel Zakuani, blessés contre le Maroc et « pas suffisamment rétablis » selon Ibenge, et de Joyce Lomalisa, suspendu, contre la Côte d’Ivoire.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com