Afrique Algérie : Georges Leekens limogé après la CAN 2017 ?

Georges Leekens

La presse algérienne a indiqué ce vendredi que sauf grosse surprise, le technicien belge Georges Leekens ne sera plus à la tête de la sélection algérienne à l’issue de la CAN 2017.

Encore une fois, l’Algérie a grandement déçu au cours de la rencontre face à la Tunisie. Peu inspirés, les Verts n’ont pas répondu présent et ont fait que leurs chances de qualification pour la suite du parcours s’amenuisent considérablement. D’ailleurs, pour la presse Algérienne,  le sélectionneur n’est pas exempt de tout reproche dans cette défaite. En effet, selon les médias algériens, les choix du technicien belge n’ont pas été à la hauteur et c’est ce qui fait que les choses se compliquent sérieusement pour les Fennecs à cette CAN 2017.

Avec un point en deux matches et une qualification quasi-compromise pour les quarts de finale, les dirigeants de la Fédération Algérienne de Football ne devraient plus faire confiance à Leekens. Pour la presse la presse algérienne, si les Fennecs ont failli a cette CAN 2017, la faute incombe d’abord au premier responsable technique de cette équipe. Sans doute que Georges Leekens n’a pas su trouver la bonne formule pour faire jouer son onze. A cause de cette défaite face à la Tunisie, le Belge sera sans doute au centre de toutes les critiques. La presse et les supporters des Fennecs qui n’ont jamais favorablement accueilli son retour en sélection vont faire de lui le premier bouc émissaire. A juste titre sans doute. Puisque concernant les choix des sélectionnés, des titulaires et les options tactiques, il en responsable et donc seul à les assumer.

Le choix des 23 joueurs de cette CAN 2017, la mauvaise gestion de l’effectif durant les deux matches en plus d’un conflit avec certains éléments de son encadrement et de ses joueurs seraient les principales causes de cet échec pour le moment.

La sélection algérienne, qui s’est séparée de Vahid Halilhodzic en 2014 puis de Christian Gourcuff en 2016, peine depuis à trouver de la stabilité à cause surtout d’un vestiaire de plus en plus dominant et divisé. En moins d’une seule année, le serbe Milovan Rajevac a pris les commandes avant de démissionner pour laisser la place à Georges Leekens, qui s’apprêterait lui également à faire ses valises. La sélection algérienne a également très mal engagé son parcours aux éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, un objectif essentiel pour la Fédération.

 

live 3

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com