Afrique CAN 2017 : Les Lions de l’Atlas ne jurent que par la victoire face au Togo

Maroc-Togo-ce-vendredi

Le Maroc affronte le Togo ce vendredi lors de la deuxième journée du groupe C de la CAN 2017. Année après année, le Maroc n’en finit plus de décevoir sur la scène continentale. Pour continuer à exister dans cette CAN 2017, il se retrouve d’ores et déjà dos au mur à l’heure d’aborder son 2e match face au Togo

Attention à la défaite. Battu pour son entrée en lice dans la compétition, lundi, par la RD Congo (1-0) le Maroc doit à tout prix l’emporter face au Togo sous peine de plier bagage dès la deuxième journée du groupe B.

A match exceptionnel, mesures exceptionnelles. Hervé Renard est passé à la vitesse supérieure pour remobiliser les Lions de l’Atlas après leur défaite face à la RD Congo. Convaincu que rien n’est encore perdu, le technicien français est allé même jusqu’à saluer la prestation de ses joueurs, malgré la défaite.

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas a fait savoir qu’ «on ne va pas nous décourager même si le prochain match sera aussi âpre. A nous de redresser la barre et de nous mettre dans de bonnes conditions pour nous remettre en selle ».

Une note d’optimisme également partagée par le capitaine Mehdi Benatia qui s’est dit confiant, soulignant dans un post sur son compte Instagram que le Onze national doit se dépenser davantage et affirmer sa personnalité au cours des deux prochains matches, ajoutant qu’en étant déterminés et efficaces, le résultat souhaité peut être à l’ordre du jour. Et de préciser que l’EN est tenue de gagner face au Togo soulignant que le match de la troisième journée contre la Côte d’Ivoire sera comme une finale.

A l’instar du chevronné Mehdi Benatia, le néophyte Youssef Ait Bennaser croit dur comme fer en les chances de l’équipe nationale, signalant à l’AFP «le bon état d’esprit qui règne au sein du groupe malgré la défaite. Les joueurs sont très motivés et concentrés sur la prochaine rencontre face au Togo ». Et de poursuivre que «c’est une CAN très serrée comme en témoigne le nombre de matchs nuls enregistrés lors de la première journée. Lors de nos deux prochains matches, ce sera à nous de faire le jeu et il va falloir montrer la même envie et la même détermination que lors du premier match». Ait Bennaser a ajouté : «Nous avons conscience de nos qualités et nous restons confiants pour la qualification ».

Quant au président de la FRMF, Fouzi Lakjaâ, qui a tenu à préciser que ce n’est pas le moment de discuter les choix du sélectionneur,  il a déclaré qu’ «il nous reste encore deux matches et c’est à nous de nous ressaisir. Les joueurs ont le moral au beau fixe et ils vont se déployer à fond et mettre à l’épreuve toutes leurs énergies pour être à la hauteur des aspirations», rapporte l’AFP.

Les hommes d’Hervé Renard – double tenant du titre (Zambie et Côte d’Ivoire) – vont donc devoir trouver les solutions face au Togo d’Emmanuel Adebayor, qui a réussi à tenir en échec la Côte d’Ivoire (0-0) lors de la première journée de la CAN 2017. Les joueurs sont déterminés à se battre sur le terrain jusqu’à la dernière minute avec comme objectif la victoire et rien que la victoire.

live 4

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com