Afrique CAN 2017: Les tops et flops de la compétition !

brahimi lo

La CAN 2017 se poursuit avec ses diverses fortunes. Africa Top Sports vous propose une revue sur les joueurs qui réussissent leur pari et ceux qui sont carrément des déceptions.

Les Tops

Sadio Mané (Sénégal)

Sadio Mané répond pour l’heure présent. Déjà buteur face à la Tunisie lors de l’entrée en lice des Lions de la Teranga, le milieu de terrain offensif de Liverpool a récidivé lors de la facile victoire sur le Zimbabwe (2-0). « Je vois que d’année en année, il progresse. Je pense que tout cela peut être bénéfique pour nous. Mais aujourd’hui, je pense qu’il est encore un peu fragile, un peu tendre pour porter l’équipe nationale comme tout le monde le dit », a relativisé son sélectionneur Aliou Cissé, soucieux de protéger sa pépite.

Mohamed Amine Ben Amor (Tunisie)
il faut saluer le travail discret mais capital de Mohamed Amine Ben Amor. Au cœur de l’entrejeu, tel un géomètre, le joueur de l’Etoile sportive du Sahel a multiplié les interceptions et les relances bien senties. De retour dans le onze de départ d’Henry Kasperczak, l’ancien vainqueur de la Coupe de la Confédération a joué à merveille son rôle de première rampe de lancement des Aigles de Carthage.

Junior Kabananga (RD Congo)
invité de dernière minute en remplacement d’Hervé Kage sur la liste de Florent Ibengue, il a marqué deux buts en deux matchs.

Les Flops

Agassa kossi (Togo)
Sans club depuis l’été dernier, Kossi Agassa manque logiquement de compétition. Contre le Maroc, cela s’est beaucoup vu. Jamais dans le bon tempo, le portier togolais a donné l’impression de flotter. Jamais décisif sur les coups de pied arrêtés finement distillés par Fayçal Fajr, le gardien de but n’a pas su retarder l’échéance de l’égalisation alors que son équipe avait ouvert la marque. Que certains imbéciles aient tenté de s’en prendre à sa maison n’en est pas moins lamentable.
Faouzi Ghoulam (Algérie)
Sur le flanc gauche d’une défense identifiée comme le maillon faible de l’équipe algérienne, Faouzi Ghoulam fait généralement figure de valeur sûre. Signe que rien ne va plus pour les Fennecs, le joueur de Naples s’est troué tout au long de la rencontre face à la Tunisie (1-2). D’une remise de la tête complètement ratée, suivie d’une faute dans sa surface, l’ancien Stéphanois a offert sur un plateau le but du break à des adversaires qui n’en attendaient sans doute pas tant. À l’envers, comme la plupart de ses coéquipiers.

Yacine Brahimi (Algérie)
En difficulté depuis un bon moment dans son club Porto, le milieu algérien avait à cœur de faire une bonne CAN 2017 pour se relancer. Mais les mauvaises performances se sont accumulées pour celui qui est considéré comme le dépositaire du jeu des Fennecs. Le joueur a eu du mal à montrer son meilleur niveau.
la compétition se poursuit avec la troisième journée du groupe B de cette CAN 2017 à partir de 19 heures GMT.

Franck DEFLY

live 2

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports