Afrique CAN 2017 : Hervé Renard ne veut pas s’arrêter en si bon chemin

CAN 2017-Herve-Renard

Maroc – Égypte, ça va être chaud ! Les deux sélections joueront dimanche 29 janvier pour composter leur billet pour les demi-finales de la CAN 2017.  Après avoir tenu leur promesse et poinçonné haut la main leur billet pour les quarts de finale de la CAN Gabon 2017 aux dépens des Ivoiriens, tenants du titre, les Lions de l’Atlas croiseront le fer en quarts de finale, avec un autre ogre du football africain, l’Égypte.

Pour une place dans le dernier carré continental, les Marocains auront encore un sacré challenge à relever : battre les redoutables Égyptiens. Avec sept titres africains dont trois d’affilée (2006-2008 et 2010), les Pharaons font figure d’épouvantail sur la scène africaine. Mais cela n’impressionne pas Hervé Renard, le sélectionneur des Lions de l’Atlas Hervé.

« L’Égypte cherche toujours la victoire, ils ont l’esprit de la gagne. La pelouse du stade risque de nous poser des problèmes mais on fait avec et on fera de notre mieux. L’Égypte est une très forte équipe que j’ai déjà affrontée et tout le monde sait ce qu’ils valent. Notre but était de passer au second tour mais il faut qu’on continue l’aventure et qu’on aille plus loin, » a confié le technicien français.

A 24h d’un duel décisif contre l’Egypte dans le cadre des 1/4 de finales de la CAN 2017, le patron des Lions de l’Atlas a insisté sur le fait que « les Pharaons sont un rival compétitif. Les hommes de Cuper, un grand coach que je respecte, sont compétitifs. Ils jouent le bloc et laissent peu d’espaces. Maintenant c’est à nous de maintenir notre concentration, et de prendre en compte que nous pouvons rivaliser avec cet adversaire ».

Par rapport à l’état du terrain, Renard a insisté « que le fait que c’est la CAN et qu’il faut s’adapter à toutes les situations. Nous avons atteint notre objectif à savoir la qualification pour le deuxième tour de la compétition. Maintenant nous ne voulons pas nous arrêter en si bon chemin. J’ai reçu de nombreux messages de soutien venant du Maroc qui m’ont ému. Je comprends la fierté des marocains, et j’espère que nous leur apporterons d’autres motifs de joie ».

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com