Afrique CAN 2017: Essam El Hadary, le grand frère

hada

Du haut de ses 44 ans, Essam El Hadary impressionne tout son monde à la CAN 2017. Déjà sacré à 4 reprises, le gardien de l’Egypte a toujours autant faim. En conférence de presse d’avant la demi-finale qui oppose les Pharaons aux Etalons du Burkina Faso ce mercredi, le joueur de Wadi Degla livre ses secrets.

« La génération actuelle n’a pas encore gagné de CAN. Mon rôle est de leur expliquer comment remporter un trophée« , a indiqué El Hadary qui fait fi de son âge au sein du groupe. « Je ne traite pas mes jeunes coéquipiers de façon particulière, je leur donne à tous des conseils d’ami et de coéquipier« , a t-il ajouté répondant à une question sur son rôle chez un joueur comme Ramadhan Sobhi qui a le même âge que sa fille.

Par ailleurs, ne lui parlez pas encore de retraite sportive. « Je suis juste concentré sur le prochain match. je ne pense pas à une retraite ou quand je vais arrêter le football« , a t-il conclu tout en sourire.

El Hadary est le gardien du temple égyptien. Après 4 matchs, il a gardé ses cages inviolées face à ses adversaires et espère en faire de même devant le Burkina Faso mercredi;

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !