Afrique CAF: Le président Ahmad met en cause le contrat Lagardère

ahmadcosa

Déjà évoqué durant sa campagne pour la présidence de la CAF (Confédération africaine de football), le Malgache Ahmad élu le 16 mars dernier a réitéré son engagement à revoir le contrat signé par son prédécesseur Issa Hayatou avec la société Lagardère pour la commercialisation des droits TV des compétitions continentales.

Lors d’une conférence de presse ce vendredi à Johannesburg avec la COSAFA (Conseil des Fédérations de football d’Afrique australe), Ahmad a clairement indiqué des experts se penchent sur la révision du deal. « Tout le monde est d’accord que le contrat n’est pas bon et ce n’est une bonne chose pour le football africain« , a indiqué l’ancien président de la fédération malgache de football.

En juin 2015, la CAF et Lagardère signaient un contrat jusqu’en 2028 qui devait garantir « au football africain un accroissement substantiel des revenus et d’importants financements pour le développement du football continental ». Le deal a été évalué à 1 milliard de dollars sur la période. Depuis, l’entente n’a cessé de susciter la polémique. En janvier dernier, la justice égyptienne avait été saisie d’une plainte de concurrence déloyale dans l’attribution de ses droits à la société française. La CAF s’était défendue.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com