Afrique Adam Fazazi : L’ancien coach des U20 du Togo sollicité par Marcel Desailly

Adam Fazazi

Apres avoir entrainé la sélection des moins de 20ans ( U20) du Togo, Adam Fazazi se trouve actuellement au Ghana pour poursuivre sa carrière d’entraineur. L’ancien coach de Maranatha de Fiokpo ( club de première division du Togo) est sollicité pour encadrer des jeunes joueurs du Complexe Sport Lizzy, construit par le champion du monde de 2018, Marcel Desailly. Arrivé à Lomé pour quelques jours, Africa Top Sports l’a accueilli dans ses locaux pour connaitre son actualité. Adam Fazazi a répondu à nos questions.

Africa Top Sports : Depuis un moment, on n’a plus de vos nouvelles au Togo. Qu’est ce que Adam Fazazi est devenu ?

Adam Fazazi : Rester sur place, on apprend moins. Avec nos relations, nous avons pensé aller au Ghana et faire le même travail, c’est-à-dire, former les jeunes. L’objectif d’un coach ce n’est pas avoir une équipe mais d’avoir un joueur et pour avoir un joueur, il faut le former. Nous avons de conditions de travail adéquat pour la formation des jeunes et nous sommes en partenariat avec le Complexe sportif Lizzy qui se trouve à Accra, construit par l’ancien capitaine des Bleus, Marcel Desailly. Il a construit un grand complexe au Ghana où on forme des jeunes des moins de 17 ans, des moins de 20 ans, presque toutes les catégories des jeunes.

fazazi

ATS : Est-ce que c’est la même formation que vous proposez ?

A F : Le langage du football est universel. Former un joueur, c’est presque la même chose dans tous les pays mais il faut avoir d’abord, les conditions nécessaires, les infrastructures, les conditions professionnelles. Je pense qu’on les trouve à 50% au Ghana. Donc pour former un jeune, il faut intégrer la prise en charge médicale, une récupération dans son alimentation, courir sur le terrain aussi important. Il faut intégrer tout ça dans sa formation pour le voir se développer. Si aujourd’hui, Messi malgré son talent, on n’avait pas proposé un environnement professionnel propre à son talent, il ne sera pas un grand joueur. Je pense que le talent mérite un environnement professionnel pour qu’il se développe. Donc au Ghana, on a des programmes de récupération dans la piscine, le jeune peut faire de gym, l’aliment qu’il doit manger après l’entrainement, combien de temps il lui faut pour la récupération, parce que il y a deux types de récupération, celle passive et celle active. Et donner des informations, par exemple comment on peut devenir un grand joueur ou qu’est ce que les grands joueurs font. Les gens se posent encore la question, est ce que Messi, Cristiano font toujours des entrainements ? Oui ils continuent à s’entrainer. C’est important de dire tout ça aux jeunes pour que l’Afrique se développe. Pour que notre pays se développe, c’est d’aller à la base pour donner toutes les chances aux jeunes pour qu’ils deviennent des joueurs de rêve.

ATS : Aujourd’hui, vous êtes dans un pays anglophone, est ce que le message passe puisqu’on vous connait comme étant togolais ?

A F : J’ai eu la chance de faire une deuxième langue comme l’anglais. C’est vrai que on ne peut pas avoir le même niveau que le français, mais quand même, le football a un langage qui est déjà universel. Faire une passe, on n’a pas besoin d’interpréter ça. Donc avec ce que je sais déjà dire en Anglais, ça suffit déjà de faire comprendre et passer le message. Et pour apprendre une langue, il faut avoir un environnement propice. J’ai l’occasion de parler anglais tous les jours, ça fait que l’apprentissage est plus meilleur que de rester dans les pays francophones pour apprendre l’anglais. Les séances d’entrainement que j’ai dirigé prouvent à suffisance que le message est bien passé et donc la langue n’est pas un handicap et c’est une bonne chose pour moi. Le football moderne exige qu’il faut parler plusieurs langues. Pour certains joueurs qui n’ont pas eu la chance de fréquenter, il faut revenir pour parler la langue maternelle. Pour leur expliquer et surtout que c’est le football à la base.

fazazi adam

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !