Afrique Foot Algérie : Lucas Alcaraz dévoile ses ambitions pour les Fennecs

alcazar_19042017_001-600x390

La semaine dernière, la Fédération Algérienne de Football a dévoilé l’identité de son nouveau sélectionneur. Il s’agit de l’Espagnol Lucas Alcaraz. Hier mercredi, le nouvel homme fort des Verts a été présenté à Alger. Le technicien espagnol nommé pour deux ans à la tête des Fennecs, ambitionne de mener l’équipe au moins jusqu’en demi-finale de la CAN 2019, un «défi passionnant».

« Entraîner l’Algérie est le plus grand défi de ma carrière. Ça fait 25 ans que je travaille, depuis 15 ans au plus haut niveau plus de 800 matchs. Je respecte les critiques. J’ai la méthode et l’envie et j’ai convaincu le président de la Fédération. On s’est réuni avec le président Kheïreddine Zetchi. J’étais surpris il connaissait tout de moi ! Je n’ai pas été contacté avant mon limogeage de Grenade, mais après (…) Avant d’entraîner en Liga je n’avais pas l’expérience non plus. Je n’ai jamais dirigé de sélection. Mais je n’ai pas peur », a confié Lucas Alcaraz.

Le nouvel entraîneur de la sélection algérienne  s’est présenté comme étant un coach  rigoureux qui apprend vite et qui cherche constamment à produire un  meilleur travail. « Je ne suis pas dur, je ne suis pas mou, je suis rigoureux. Je donne et j’exige ». Et le travail s’annonce colossal pour l’ancien entraîneur de Grenade. « La situation de l’Algérie est mauvaise, mais je promets que l’équipe se battra à chaque match. L’objectif assigné est la qualification CAN 2019 et d’arriver en 1/2 finale (…) Entraîner l’Algérie est un défi passionnant. On ne vient pas pour un match et repartir. On va travailler sur place. On ne vient pas imposer notre façon de faire. On veut intégrer nos idées. Nous avons beaucoup de travail, mais aussi beaucoup de passion qui nous attend. Les Algériens sont passionnés, il y’a une tradition de football (…) Chaque football à ses spécificités. On va apporter notre touche tout en apprenant du football algérien ».

Après une élimination sans gloire au premier tour de la dernière Coupe  d’Afrique des nations (CAN-2017) au Gabon, les l’Algériens ont espéré le  recrutement d’un technicien de renom pour redorer le blason de leur  sélection nationale, et bon nombre d’entre eux ont été surpris par le choix  du président de la FAF, Khereddine Zetchi, qui a finalement jeté son dévolu  sur Lucas Alcaraz, un technicien au CV peu fourni.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !