Afrique Foot Togo: un club relégué pour violences sur son stade

togob

Depuis le début de la saison 2016-2017 des championnats nationaux au Togo, la violence y a la dent dure. En dépit des nombreuses sanctions infligées ça et là. En voici une qui devrait faire date. Le club d’Abou Ossé vient d’être relégué en division inférieure après des scènes de violences sur son terrain.

Reconnu coupable d’envahissement du terrain, agression sur joueur et officiel d’équipe, officiels de matchs, défaillance sécuritaire, interruption du match l’ayant opposé à Espoir de Tsévié pour le compte du championnat de D2, le club Abou Ossé « a perdu le match par pénalité (…) et est en outre rétrogradé en division inférieure et son stade suspendu pour une durée de deux ans ferme, en plus d’une amende de 300.000 francs Cfa« .

La Commission de Discipline de la FTF (Fédération togolaise de football) a également statué sur le cas du match Anges FC de Notsè – ASKO de Kara émaillé de violences. Conséquence, le club Anges FC a « une interdiction de jouer son prochain match sur son stade, au paiement d’une amende de 500.000 francs et de l’autre, ASKO à payer 500.000 francs d’amende, et son supporter Yema Tchaa a une interdiction d’accès au stade pour une durée de six mois fermes« .

Plus de 14 cas de violences ont déjà atterri sur la table de la Commission de Discipline de la FTF après 21 journées de championnat de D1 au Togo, a annoncé cette semaine son président Me N’Djelle Abby Edah.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com