Tennis Roland-Garros : Nadal-Wawrinka, le bouquet final idéal

870x489_wawrinka-nadal

Existe-t-il un homme capable de priver le roi Nadal d’une dixième couronne à Paris ? L’Espagnol paraît invincible sur la terre battue de Roland-Garros où il cherchera à remporter un dixième titre dimanche, mais son adversaire Stan Wawrinka est lui invaincu en trois finales de Grand Chelem, dont une à Paris en 2015.

Plus fort et déterminé que jamais, le Majorquin a froidement exécuté tous ses prétendants, ne cédant que 22 jeux en six matchs. On n’a jamais vu une telle domination Porte d’Auteuil. Le prince de la terre battue Dominic Thiem a bien tenté de prendre le pouvoir par la force, en demie, mais a terminé en miettes : 6-3 6-4 6-0.  Avant de soulever un trophée qui lui est promis depuis des mois, Rafa devra passer sur le corps d’un certain Wawrinka. Une bête féroce, dont la force est décuplée après chaque tête coupée. Entré dans son tournoi sans faire de bruit, Stan n’a cessé de monter en puissance, jusqu’à cette demi-finale homérique remportée face à Murray, numéro 1 mondial (6-7 6-3 5-7 7-6 6-1). Vainqueur de ses trois finales disputées en Majeur, dont une à Paris, face à Djokovic (2015), le Suisse est définitivement un homme de grands rendez-vous. Il aura une nouvelle occasion de le prouver ce dimanche, dans un court Philippe Chatrier qui ne demande qu’à s’enflammer. Grandissime favori, Nadal va-t-il trouver à qui parler ?

Dans leur face-à-face, le bilan est écrasant en faveur de l’Espagnol: 15 victoires à 3 depuis leur premier duel en 2007. Mais il est à l’équilibre (3 à 3) si l’on ne prend en compte que la dernière période, depuis 2014, celle du « Stanimal » vainqueur sur le tard de trois tournois majeurs. Sur terre battue, Nadal mène 5 à 1. Leur dernière rencontre date de Monte-Carlo en 2016, où le Majorquin s’était nettement imposé. Les deux champions n’ont pas disputé tant de grands matchs que cela l’un contre l’autre: trois finales (2-1 pour Nadal), trois matchs en Grand Chelem (2-1 pour Nadal). Le duel le plus marquant reste la finale des Internationaux d’Australie en 2014 gagnée par Wawrinka. Mais le Majorquin, super favori à l’époque, s’était blessé au dos dès le début du match et n’avait pas pu défendre normalement ses chances.

Rafael Nadal, qui a survolé la quinzaine, ne perdant que 29 jeux en six matchs, tentera ainsi de décrocher sa «Decima», sa dixième victoire à Roland-Garros. Nadal reste un monstre. Il est pratiquement injouable à Roland-Garros. Mais sur une finale tout peut arriver.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !