Afrique EST: Fousseny Coulibaly, l’Ivoirien prêt à quitter la Tunisie

fousseny_coulibaly-750x410

Il revient de loin. Relancé dans le onze espérantiste, après un bon moment à cirer le banc, Fousseny Coulibaly a très vite fait son retard. Un retour en fanfare qui n’a pas échappé aux supporters et autres internautes. Gigantesque avec les Sang et or sur le mois de mai, l’Ivoirien de 24 ans a été désigné meilleur joueur du championnat tunisien, à la suite d’un sondage orchestré par foot 24 auprès de 28.000 internautes. « Ballack », comme on le surnomme à Abidjan, a devancé Mokhtar Belkhither, l’international Algérien du Club Africain et le Tunisien Seifeddine Charfi (Gardien de l’US. Ben Guerdane).
Si cette distinction sonne comme le couronnement d’un séjour tunisien qui l’a conduit aussi bien à l’Espérance qu’à l’US Monastir, elle  donne aussi et surtout des envies d’ailleurs à l’ancien sociétaire du Stella Club d’Adjamé. Lié à l’EST jusqu’en juin 2018, Fousseny  penche plus pour un départ.  Plus question pour le jeune médian de continuer sa carrière au pays de Carthage.

« J’ai déjà discuté avec le président au mercato passé. Ici, j’ai fait le tour, je n’ai pas envie de jouer dans une autre équipe en Tunisie. J’ai des envies d’ailleurs. J’avais trouvé quelque chose de bien en Arabie Saoudite l’été dernier. Mais le président a insisté pour me garder. Attention, je ne vise pas forcément l’Arabie Saoudite ou les Championnats du Golfe, mais plutôt l’Europe. Maintenant, si je n’ai pas d’offre en Europe, je ne ferme pas la porte au Golfe. Pour résumer, je suis à la recherche d’un bon projet, un nouveau défi qui puisse me faire progresser », souhaite-t-il, non sans remercier le club, son entraîneur, sa famille et surtout son Père Sportif M. HACHICHA Mohamed (homme d’affaire Tunisien) qui ont, selon lui, contribué à sa réussite.

Moins agressif, désormais et donc moins victime de cartons comme par le passé,  Fousseny Coulibaly assure avec brio le rôle de milieu défensif qui lui échoit, cette saison. En l’absence de Hocine Ragued, qui  restait devant la défense, on compte davantage sur lui à ce poste pour bétonner l’arrière-garde espérantiste.
Normal qu’il soit distingué et qu’il veuille aller voir ailleurs.

 

Emgey Martial (A ABIDJAN)

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports