Afrique Côte d’Ivoire : Kolo Touré entame sa reconversion

koloo

Anticiper pour mieux concrétiser. Encore en activité, Kolo Touré a déjà posé les premiers pas en vue de sa reconversion. L’aîné de Yaya Touré, qui pèse désormais 36 printemps, veut devenir entraîneur et s’en donne pleinement les moyens. Champion d’Ecosse (avec Celtic Glasgow), il met, alors, à profit ses vacances d’été pour se familiariser à ce métier des plus exigeants, en participant à l’encadrement des Eléphants locaux. « On ne va pas se le cacher. C’est la reconversion qui a commencé. Cependant, il faut préciser, que j’ai toujours envie de continuer de jouer et j’attends des options…Je viens donc apprendre auprès du Kamara (Ibrahim) qui a beaucoup d’expérience afin de m’habituer à ce nouveau métier« , a-t-il confié dans les colonnes de Le Sport, ce lundi.

A l’évidence, l’apprentissage se passe plutôt bien pour l’ancien défenseur de Liverpool et d’Arsenal, qui veut transmettre à ses jeunes frères ce qu’il a appris en Europe.  Kolo Touré a dirigé, parfaitement, des ateliers, lors de la séance du mercredi dernier, au Centre technique national de Bingerville.

Il a certes, pour lui, l’expérience du haut niveau, mais également et surtout le soutien stratégique de ses mentors successifs.  « Le coach Kamara, révèle-t-il, me donne beaucoup de conseils, tout comme tous les entraîneurs que j’ai connus et qui m’encouragent à exercer ce métier. J’aime le football, je veux rester dans le football. » Et de poursuivre : « J’ai beaucoup appris avec Brandon Rodgers avec qui j’ai participé à des meetings ».

« Petit à petit, j’y prends goût »

Le technicien britannique lui a,  d’ailleurs, confié, pendant six mois, un poste d’entraîneur-joueur dans le staff du  Celtic FC. « Il m’a donné l’opportunité de diriger des séances de préparation de matches. Je suis motivé. Petit à petit, j’y prends goût», assure l’ancien Académicien. Par ailleurs, Kolo Touré, toujours en discussion avec son entraîneur sur son avenir immédiat, a réagi à la situation brumeuse qui règne au sein de la sélection nationale concernant le capitanat. En homme sage, le champion d’Afrique 2015 a préconisé l’intérêt général du groupe. Il leur « demande, en effet, d’oublier ce petit tissu et travailler ensemble en se donnant à 100% pour gagner des matches. Nous sommes habitués à la victoire, et cela fait trois matches qu’on ne gagne pas ».


Emgey Martial, à Abidjan

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports