Afrique Cameroun : Le doute persiste toujours sur la tenue de la CAN 2019

CAN 2019

A l’heure où on parle d’une éventuelle organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations ( CAN 2019) de football au Cameroun, au regard du retard pris dans les préparatifs surtout de la construction des stades, des voix, pas des moindre s’élèvent pour démontrer qu’il serait difficile de le faire dans le pays dirigé par Paul Biya au temps indiqué. Elles avancent plusieurs arguments pour indiquer qu’il sera impossible de livrer les deux stades de Japoma à Douala et Olembé à Yaoundé avant le début de la messe continentale.  C’est ce que fait savoir l’ancien ministre des Travaux publics qui pense que le temps matériel pour bâtir un stade ne sera plus possible avant le coup d’envoi de la compétition : « Nous avons déjà consommé 19 mois et personne n’est au courant du taux d’exécution. Mais à vue d’œil l’on se rend compte que les deux stades doivent sortir de l’offre d’association avec la CAF parce qu’ils ne pourront pas être prêts dans les délais. Les deux stades ont trente mois d’exécution et qu’aujourd’hui nous sommes à moins de 18 mois. Quelle que soit la méthodologie vous ne réalisez pas ces deux stades » a dit Patrice Amba Salla lors d’une émission sur Télévision Vision 4.

L’ancien ministre a en revanche évoqué un plan B qui pourrait être une solution lorsque c’est adopté : « Au vu de l’existence de 5 stades, on revient aux exigences minimales de la CAF. On aurait voulu avoir deux stades omnisports  de 60 000- 40 000 places. Et puis les stades de 20 000 comme à Limbé  qui faisait la poule de Douala. On a aujourd’hui des stades qui peuvent recevoir des compétitions et même le match d’ouverture. Le stade de Yaoundé peut recevoir le match d’ouverture et la finale parce qu’il a la capacité que la FIFA veut les stades d’entraînement doivent être au moins deux, les hôtels ».

Actuellement au Maroc, à Rabat pour le symposium, la CAF et les 55 associations apprécieront pour enfin remettre ou non l’organisation à un autre pays. L’Algérie et le Maroc se sont montrés disponibles pour accueillir la CAN 2019, lorsque le Cameroun sera incapable d’achever ses infrastructures à temps.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !