Afrique Togo- Basketball : Un congrès statutaire pour des modifications majeures

Basketball

Le comité exécutif de la Fédération Togolaise de Baskteball a tenu ce samedi son congrès statutaire pour harmoniser les textes qui régissent son fonctionnement. Les statuts ont été adoptés à l’issue des travaux qui ont duré plus de 6 heures de temps en suivant les considérations du gouvernement, du comité olympique international et aussi de leur instance faitière, la FIBA.

Les congressistes composés des présidents des clubs de l’intérieur du Togo et de la capitale, des présidents des ligues, et aussi des responsables des autres fédérations sœurs ainsi que des membres du Comité Olympique National du Togo, ont apporté leur grain à la chose. Après lectures des rapports moral et financier, l’assemblée a mis à niveau les textes. Tout ceci est une volonté de ce comité dirigée par André Bivaina Goungou.

« Il y’a un an, ce comité exécutif a été mis sur place et dans nos promesses, nous avions déjà proposé d’organiser un congrès statutaire au vu donc des imprécisions du congrès qui ont caractérisé les textes, en les rendant plus parlant et donc s’assurer l’équitabilité dans les jeux et dans les élections » a  dit le président de l’instance qui revient sur les instructions reçues.

« Nous avons reçu des instructions au niveau du ministère. Vous savez, une fédération nationale, elle est régie par des textes et aussi par l’état togolais qui nous donne le parcelle de pouvoir gérer ce sport dans notre pays et donc le ministère nous a envoyé des instructions qui nous donnent un modèle de statut que nous sommes obligés de suivre pour réadapter les nôtres. Et mieux encore, vous savez que le comité national olympique du Togo et le CIO nous ont aussi, lors du conseil des comités, demandé à prendre en compte certaines suggestions, tout ceci a enrichi les nouveaux statuts que nous venons d’adopter et je n’oublie pas que notre fédération faitière, qui est la FIBA, a aussi donné beaucoup d’instructions depuis 2014 à l’occasion du démarrage de l’application de la nouvelle gouvernance et nous sommes obligés de mettre tout ça dans un seul et même document qui aujourd’hui a été adopté  sous forme de statut » a-t-il ajouté

Dans la foulée, les délégués ont découvert la nouvelle appellation de la fédération, qui désormais sera la Fédération Nationale de Basketball-Togo. La raison est de lever l’équivoque entre les fédérations des autres pays à savoir le Tchad, la Tunisie et même la Tanzanie.

Goungou

« La Fédération Nationale de Basketball Togo, entendez là, FNB- Togo devient la nouvelle appellation. L’ancienne étant, la Fédération Togolaise de Basketball. Aujourd’hui quand on écrira FNB Togo, personne ne se posera la question s’il s’agit de la Fédération Tunisienne, Tchadienne de Basketball ou même tanzanienne, parce que à toutes les assises de la FIBA, on a toujours été confronté à ce genre de confusions, aujourd’hui nous avons la FNB- Togo, tout le monde sait que c’est la Fédération nationale de Basketball du Togo. Donc il n’y aura plus de confusion ».

Ce bureau dirigé par André Goungou a pris également en compte d’autres points soulevés lors des assises de la FIBA.

« Chaque fois il y aura un congrès annuel au niveau de la Fédération Nationale de Basketball Togo pour dire à nos membres ce qui a été fait et ce qui reste à faire et au même moment de satisfaire cette instruction de FIBA qui demande à ce qu’un congrès mi-mandat soit organisé afin que les membres soient au même niveau d’information à toutes nos activités pour qu’à la fin du mandat que ça soit un congrès un peu plus aisé donc désormais les mandats vont être positionnés entre deux olympiades. C’est-à-dire le mandat commence le 01 janvier de l’année qui suit l’année des Jeux Olympiques et finit le 31 décembre de l’année des Jeux Olympiques suivant. Tous ce nouveautés ont été prises en compte dans ce statut et adopté ce jour » a-t-il terminé.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !