Afrique Christian Bassogog : Le meilleur joueur de la CAN 2017 éblouit la Chine

bassog

Les débuts n’ont pas été faciles mais le Camerounais Christian Mougang Bassogog se reprend bien dans l’Empire du Milieu. Depuis son retour de la Coupe des Confédérations, le joueur recruté acheté à grand frais après la CAN 2017 enchaîne les performances de rang. Déjà 4 buts inscrits et 2 passes décisives depuis son retour de la Coupe des Confédérations, catastrophique pour lui et les Lions indomptables. Reste pour le sociétaire du Henan Jianye à confirmer les bonnes dispositions entrevues en club en sélection à l’occasion des 3e et 4e journées des éliminatoires de la prochaine Coupe du Monde.

La santé de Christian Bassogog a rendu quelque peu anxieux ses fans ces dernières semaines.Ils ont craint le pire après la blessure contracté par l’attaquant des Lions indomptables du Cameroun le 9 août 2017 lors du match de championnat d’élite chinois joué et perdu (0-2) par son club le Henan Jianye devant Yatai. Blessé à la cheville, le meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des nations 2017 était sorti du terrain transporté sur le dos par un de ses coéquipiers. Du coup l’inquiétude a été amplifiée, renforcée par des informations qui le donnaient indisponible pour une durée qui excéderait la période des 3e et 4e journées des éliminatoires zone Afrique de la Coupe du Monde Russie 2018.

En réalité plus de peur que de mal puisque le joueur a pris la parole pour dissiper toute inquiétude. « Je voudrais rassurer tous ceux qui s’inquiètent que ça va pour le mieux. Les médecins ont dit qu’il n’y a rien de grave, c’était juste une douleur. Je suis disponible et je dis merci à tous ceux qui se sont inquiétés pour moi », a-t-il tenu à rassurer tous ceux qui croyaient qu’il manquerait les deux cruciales confrontations entre le Cameroun et le Nigeria les 1 er et 4 septembre 2017. Car bien qu’évoluant en Chine Bassogog demeure le principal atout de la sélection nationale A du Cameroun. Les inquiétudes sont d’autant plus compréhensibles que Bassogog cartonne ces temps-ci en Chine. Depuis son retour de la Coupe des Confédérations en Russie le bonhomme de 21 ans a déjà marqué 4 buts et fait 2 passes décisives.

Un contrat en or en Chine
Un réveil en somme et qui survient après des débuts passablement poussifs. « Il y a d’abord eu un problème d’acclimatation. C’était compliqué pour lui de partir de la CAN pour engager le marathon qui aboutit à l’obtention de son contrat en Chine. Il fallait un bon niveau de concentration pour s’adapter. C’est pourquoi ses premiers matches n’étaient pas excellents. Dès le 2ème match il a retrouvé ses sensations », tente de nous expliquer un de ses proches. Bassogog compte déjà 7 buts marqués. Il a fait scorer ses coéquipiers 5 fois en tout.Il s’illustre de nouveau par ses dribbles. Le public chinois admire ses sprints balle au pied.Deux des buts du meilleur joueur de la dernière Coupe d’Afrique des nations seniors figurent parmi les plus beaux de la Chinese super league. Des buts qui sans doute ont contribué à hisser son club à la 12ème place qu’elle occupe en ce moment. De quoi satisfaire ceux qui l’ont engagé le 19 février dernier moyennant un pactole consistant.

Son transfert du club danois d’Aab Aalborg à Henan Jianye pour 5 ans lui permet de toucher une indemnité de transfert de 6 millions d’Euros et un salaire annuel de 7 millions d’Euros. La retraite assurée pour l’enfant du quartier pauvre de Ngangue à Douala. Reste que son choix n’a pas fait l’unanimité au sein de l’opinion. Face à ceux qui acclamaient une décision réaliste se retrouvaient des mécontents qui clamaient que le champion camerounais perdrait en qualité du fait du niveau du football pratiqué en Chine. Ce que conteste Arafat Ekounga, journaliste-reporter. « Le Brésilien Paulinho est venu jouer en Chine avant d’aller à Barcelone pour un transfert qui a coûté 40 millions d’Euros. L’Argentin Carlos Tevez qui est le footballeur le mieux payé du monde évolue Chine. Oscar, le meneur de jeu de l’équipe du Brésil est lui aussi en Chine », argumente-t-il.

L’intéressé pour sa part avance un argument qui n’a rien à voir avec l’aspect financier de son engagement. «Je voulais parcourir tous les continents ! J’ai débuté ma carrière en Afrique,j’ai joué en Europe, puis en Amérique et maintenant en Asie ! C’est surtout un choix de carrière qui a un aspect sportif ». Dans une interview accordée au site Internet cameroon-info.net le 7 août 2017 Bassogog se disait heureux d’affronter sur les terrains de Chine des adversaires du calibre de Tévez, Lavezzi. « Jouer contre eux et pouvoir même les battre, c’est une grande chose. Pouvoir rentrer chez toi et te dire: j’ai joué contre ces grands joueurs là, je les ai battus, c’est un grand plaisir pour moi ». Un plaisir peut-être pas aussi intense que celui que lui a procuré la victoire finale de la Coupe d’Afrique sous les couleurs de son pays.

bassochine

Inoubliable Gabon !
En plus du trophée collectif ainsi remporté l’ancien joueur du club camerounais Lion Blessé de Fotouni est reparti du Gabon en février dernier avec celui du meilleur joueur du tournoi. Une récompense méritée, bâtie dès la première sortie du Cameroun en terre gabonaise. Bassogog aura ainsi été sacré « homme du match » lors des confrontations Cameroun-Guinée-Bissau (2e journée) et Cameroun-Ghana (demi-finale). Six mois se sont écoulés depuis ces moments exceptionnels mais le génial footballeur en garde un souvenir teinté d’émotion comme au jour du sacre. «C’était un vrai rêve pour moi de porter le maillot de l’équipe nationale fanion. Il s’est réalisé grâce à Dieu! Ce qui s’est passé au Gabon a été tout simplement exceptionnel; surtout le fait d’avoir surpris tout le monde alors que personne ne nous attendait à ce niveau-là. J’étais très ému d’être sacré champion d’Afrique avec en prime le titre de meilleur joueur du tournoi », réagit celui qui vit depuis environ 8 mois un véritable conte de fées.

Bassogog enregistre sa première sélection le 12 novembre 2016. Il remplace à la 82èm minute le Marseillais Clinton Njié lors du match des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 que le Cameroun dispute à domicile contre la Zambie (1-1 score final). L’ailier droit marquera pour la première fois en sélection un peu plus tard, lors du match amical préparatoire à la Coupe d’Afrique des nations qui oppose les Lions indomptables du Cameroun aux Léopards de République démocratique du Congo (2-0 pour le Cameroun). L’ancienne pupille de l’Academie de football camerounaise Rainbow a désormais à cœur de reconquérir le public de son pays déçu par sa prestation peu emballante à la dernière édition de la Coupe des Confédérations. Bassogog, il faut le dire, était méconnaissable.
L’opération reconquête amorcée par la Chine devra se poursuivre face au Nigeria dans quelques jours. Bassogog pense que c’est une série de matches qui à ses yeux seront capitaux.

Il dit les préparer « vraiment ». Conscient de l’état psychologique actuel du peuple, il implore le public qui viendra au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé de les soutenir ses coéquipiers et lui à fond. « Toutes les rencontres qui vont venir seront d’ailleurs très capitales. Et nous devons jouer cela avec un mental fort. Ce qui est vraiment bien, c’est que quand je regarde,je constate que tous mes coéquipiers en club sont en forme. Ça prouve qu’on ne dort pas. Je demande aussi au peuple camerounais de souvent prendre notre parti. C’est vrai que ce sont leurs critiques qui nous poussent à travailler plus mais nous avons besoin de notre public pour nous pousser à aller de l’avant ». Le champion pourra-t-il conduire ses coéquipiers vers l’exploit ?

Pierre Arnaud Ntchapda

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports