Basket-Ball Afrobasket 2017 : L’Angola prêt à aller au combat face au Sénégal

462 (1)

Le premier tour de l’ Afrobasket 2017 s’est achevé le 10 septembre avec quelques surprises. Place désormais aux quarts de finale de la compétition.

Sénégal-Angola est l’une des affiches des quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations masculin de basket-ball (Afrobasket 2017), le 14 septembre à Tunis. Les Lions du Sénégal ont survolé leur poule avec 3 victoires en autant de sorties en phase de groupe de l’ Afrobasket 2017 masculin co-organisée avec la Tunisie.

Les antilopes d’Angola, un des favoris de cette compétition, n’ont pas eu la même réussite que les Lions avec une défaite en phase de poule contre le Maroc. L’Angola a dû attendre la dernière journée pour obtenir sa qualification pour les quarts. L’équipe angolaise s’est adjugée le deuxième ticket de la poule B pour le deuxième tour, en battant (66-44) celle de la République centrafricaine (RCA), à l’issue de la troisième journée des phases de poule, dimanche.

« C’était une victoire importante pour nous, surtout parce que nous n’avions pas bien joué lors des deux premiers matches [contre l’Ouganda et le Maroc]. La clé de notre succès contre la CAF a été notre niveau de concentration et le peu d’erreurs que nous avons commises, explique Carlos Morais à FIBA.basketball. Ce succès nous relance totalement dans la course au titre, ajoute Morais. Nous devons rester concentrés et essayer de gagner le prochain match, peu importe l’adversaire. »

Cette équipe reste redoutable, et les Angolais ont réaffirmé leur intention de remporter un 12ème titre continental avec une des équipes les plus expérimentées de cet Afrobasket 2017.

« Nous avons fait preuve d’une grande maturité contre les Centrafricains. Notre équipe est en train de progresser. Nous nous sentons beaucoup plus confiants maintenant, et je suis persuadé que nous jouerons mieux en quart de finale. Nous sommes encore là et prêts à aller au combat », poursuit l’arrière d’1.91m.

Alors que quelques questions relatives au revers face au Maroc restaient sans réponses pour certains, Morais avait ses explications.  «Nous avons souffert de la haute température dans la salle ; nous n’avons pas bien défendu et nous en avons payé le prix. Toutefois, tout le crédit en revient aux Marocains, ils ont mérité de gagner, » conclut-il.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !