Afrique Coupe de la CAF : La détermination, la hargne et la volonté animent le MC Alger

00-A-CAF-MCA---CA

Samedi dernier, le Mouloudia d’Alger a battu le Club Africain sur le score d’un but à zéro en match aller des quarts de finale de la Coupe de la CAF. Bernard Casoni et ses hommes sont désormais concentrés sur le match retour qui aura lieu dimanche prochain, au stade Radès de Tunis. La détermination, la hargne et la volonté sont les armes du Mouloudia pour cette deuxième manche afin d’atteindre le carré d’as et augmenter ses chances de coller la 2e étoile dont rêve le peuple Vert et Rouge depuis 1976.

Abordé au sujet de cet acte II et sur les appréhensions des Mouloudéens, Bernard Casoni dira au micro de nos confrères du Buteur : « Ce qui nous intéresse pour l’instant c’est la préparation de notre match retour afin qu’on puisse mettre tous les atouts de notre côté. Il se pourrait que l’arbitrage ne soit pas à la hauteur et qu’il y’aura même de la provocation de sa part ou bien de l’adversaire. Pour se qualifier au prochain tour, les joueurs ne doivent pas répondre à la provocation et rester lucides».

Toujours dans le même sens, le technicien français ajoute : «Il est évident que je ne peux rien faire face au jeu des coulisses, mais sur le terrain et en tant que technicien on pourra faire quelque chose en préparant l’équipe de la meilleure manière, opter pour la tactique de jeu nécessaire et motiver les joueurs pour réaliser un bon match.  Mes poulains auront aussi à donner le meilleur d’eux-mêmes et fournir les efforts nécessaires, mais pour les paramètres extra-sportifs on n’y peut rien».

Pour ce match retour des quarts de finale de la Coupe de la CAF sur le sol tunisien, le premier responsable de la barre technique a encore une étudier le jeu du Club Africain lorsqu’il joue à domicile. Casoni a déjà son plan de jeu pour contrer les Tunisiens et revenir avec la qualif’ à Alger.

«Sachez que les matchs ne se ressemblent pas et il faut s’attendre et se préparer à une réaction du Club Africain qui voudra se racheter devant son public. Vous savez tous qu’une rencontre de football peut basculer sur des détails, car même si vous menez au score et que vous ne réussissez pas à bien gérer votre match vous pouvez encaisser des buts. A mon avis, le meilleur scénario  pour nous est de savoir rester serein et lucide dans cette partie afin qu’on puisse la gérer convenablement».

Bernard Casoni ne compte pas apporter des changements à son onze, sauf en cas de blessure de l’un de ses éléments. Il veut jouer avec le même onze qui a joué samedi dernier au stade du 5-juillet lors du match aller des quarts de finale de la Coupe de la CAF.

«Vous savez, on compte souvent sur le même groupe, d’autant que ce sont les meilleurs que j’ai aligné au match aller, mais pour ce match retour je ne peux vous dire si les mêmes éléments seront reconduits, car on pourra avoir un élément qui sera blessé ou bien qui ne sera pas en forme», affirme le technicien français et d’ajouter : «Nous sommes conscients de nos points faibles et je tiens à vous dire que nous avons même travaillé les balles arrêtées la veille du match, et ce, au même titre que le placement des joueurs pour assurer une bonne couverture. Certes, nous avons un manque sur ces deux volets et on essaye de se corriger, mais on ne peut tout faire dans un court laps de temps et on saura se montrer à la hauteur lors du match retour à Radès».

Le message de Casoni semblait avoir été saisi par les camarades de Nekkache. Ils sont gonflés à bloc pour revenir à Alger avec la qualif’ pour les demi-finales de la Coupe de la CAF. «Comme je l’ai toujours dit, on va oublier le match aller, même si on avait gagné par deux buts à zéro, on jouera pour marquer un but, car lorsque vous avez la balle, il est évident que vous cherchez le chemin des filets».

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com