Afrique Club Africain -Marco Simone : « mon respect pour le peuple clubiste est plus important qu’un contrat »

Marco-Simone-Club-africain

Au Club Africain, cela fait déjà plusieurs mois que Marco Simone se trouve sur un siège éjectable. Slim Riahi, le président du club, tenait à le régler avant de quitter la présidence. Il est entré en négociation avec Ammar Souayah et Chiheb Ellili. Si le premier a décliné l’offre, le second est très intéressé mais tout s’est bloqué parce que Marco Simone exige d’être payé au dernier euro avant de partir.

Mais l’entraineur du Club Africain a indiqué  qu’il n’a jamais demandé à être payé dans la totalité de son contrat en cas de résiliation de son contrat. Le technicien italien a réitéré par la même occasion son grand respect et attachement pour le peuple clubiste. Il voulait ainsi mettre fin aux rumeurs indiquant qu’il a demandé à recevoir l’intégralité de la somme indiquée pour la durée totale de son contrat.

« Dans un contexte d’informations médiatiques où tous les organismes de communication, télévisions, radios, presse écrites et réseaux sociaux donnent des informations diffamatoires, je tiens à confirmer et à souligner que je n’ai jamais demandé, dans le cas d’une séparation à l’amiable, d’être payé jusqu’à la fin de mon contrat. Mon intégrité, ma moralité et mon respect pour le peuple clubiste sont plus importants qu’un contrat ».

Le coach du Club Africain a tenu à démentir, dans une publication sur sa page officielle, la rumeur qui a circulé ses derniers temps à propos de la contrepartie financière qu’il aurait exigé en cas de licenciement.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !