Afrique Mondial 2018 -Harbaoui : « Conscients qu’on est tombés dans un groupe costaud »

5a00aa75cd70fa5a061a9810

La Tunisie a hérité de deux grosses nations européennes, l’Angleterre et la Belgique, lors du tirage au sort du Mondial 2018. Si les Aigles de Carthage ont hérité de l’équipe surprise de cette compétition, le Panama, ils vont surtout affronter deux sélections européennes qui prétendent à la victoire finale le 15 juillet prochain à Moscou : la Belgique et l’Angleterre. Rien que ça. En dépit de ce tirage particulièrement ardu, les Tunisiens veulent croire à une qualification pour les 8es de finale du Mondial 2018 et ne se mettent aucune barrière.

L’équipe de Complètement Foot relayé par la RTBF a interrogé ce vendredi soir l’international tunisien Hamdi Harbaoui pour connaître son avis sur le tirage au sort du Mondial 2018. Les Aigles de Carthage auront fort à faire dans le groupe G face à l’Angleterre et… la Belgique.

« J’étais à l’entrainement donc j’ai vu les résultats seulement après. J’ai vite entendu les échos en Tunisie et même ici en Belgique. C’est sûr que la Belgique part favorite dans ce groupe. Tous les spécialistes tunisiens le disent, assure l’attaquant d’Anderlecht. Maintenant, nous les Tunisiens on espère gagner contre le Panama et faire match nul contre l’Angleterre. »

Harbaoui en a profité pour dresser le profil de cette équipe de Tunisie. « Il n’y a pas vraiment de stars ou de joueurs qui évoluent dans de gros championnats européens. Mais c’est une équipe très jeune avec beaucoup de talent. Certains joueurs évoluent en France mais la plupart joue en Tunisie. Ce sont vraiment des joueurs talentueux et ils ont beaucoup d’envie. Et pour une compétition pareille, ils vont être surmotivés, promet l’ex-buteur carolo. Après, tous les Tunisiens sont bien conscients qu’on est tombés dans un groupe costaud. »

Absent des dernières sélections, Harbaoui ne sait pas réellement de quoi sera fait son avenir même s’il pense encore avoir ses chances. « Comme Aymen Abdennour, le sélectionneur ne nous a pas sélectionné parce qu’on ne jouait pas régulièrement dans nos clubs. Mais il a dit qu’il comptait sur nous. Je pense qu’il a une liste de 50 joueurs et il pense à tout le monde. Il espère toujours avoir des joueurs compétitifs et qui ont des minutes de jeu. Ensuite, le Président de la Fédération travaille avec l’entraîneur et tout un staff pour essayer d’attirer des bi-nationaux, des joueurs qui ont la double nationalité et renforcer l’équipe. Il faudra leur faire confiance », conclut-il.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !