Afrique Awards 2017: la CAF encore au coeur de la polémique

aiteocaf

Comme d’habitude, finira -on par dire. Comme à cette période de l’année et au moment de dévoiler la short-list des nominés pour le prix de Joueur africain de l’année, la polémique enfle et la CAF (Confédération africaine de football) en prend pou son grade.

Cette fois, la contestation est vive dans deux pays. Le Cameroun et le Nigéria. Les deux nations voisines font langue commune pour dénoncer l’absence de leurs joueurs dans le top 3 des meilleurs joueurs de l’année. Vincent Aboubakar, le buteur du FC Porto et Victor Moses, le polyvalent de Chelsea ont les faveurs de la colère de leurs compatriotes. ces derniers estiment via différentes arguments que leurs protégés avaient leur place sur le podium en lieu et place du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang et derrière l’Egyptien Mohamed Salah et le Sénégalais Sadio Mané.

Unanimité autour du vainqueur ?

Les lauréats des awards de fin d’année de la CAF sont désignés par les membres de la Commission Technique e développement de l’instance, les entraineurs/Directeurs techniques nationaux, les capitaines, un panel d’experts médias et un groupe de journalistes/Consultants média triés sur le volet. C’est justement es derniers qui sont dans le collimateur. On leur reproche des choix subjectifs et non objectifs eu égard à la saison des différentes nominés.

Depuis quelques années, le choix du Joueur africain de l’année est sujet à diverses contestations. A tort ou à raison. Si la short-list prête déjà à contestation, le vainqueur du prestigieux prix fera t-il l’unanimité ? Réponse le 4 janvier prochain à Accra au Ghana.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Commentez cette actualité !